Biographie de Bertrand Cantat

Né à Pau (Pyrénées-Atlantiques) le 5 mars 1964, Bertrand Lucien Bruno Cantat découvre le rock en écoutant MC5. Il va ensuite être fasciné par The Doors et commencer à écrire ses propres textes. Comme bien d'autres, c'est la déferlante du punk qui le jette définitivement dans les bras de la musique. Bertrand Cantat rencontre les futurs membres de Noir Désir en 1980, alors qu'il est lycéen à Bordeaux (Gironde). Le groupe d'inspiration new wave se nomme d'abord Psychoz puis devient Noir Désirs.

De la riche scène bordelaise de l'époque, c'est finalement Noir Désir qui tire son épingle du jeu. Le groupe fait écouter une démo à Theo Hakola de Passion Fodder qui le présente à Philippe Constantin. Le découvreur de talents fait alors signer Noir Désirs chez Barclay, le groupe perdant au passage le s final de son nom. La personnalité exacerbée de Bertrand Cantat n'est pas pour rien dans le parcours qui mène ensuite Noir Désir au sommet du rock alternatif français, puis du rock français tout court.

Bertrant Cantat se donne sans compter sur scène, forçant sa voix au-delà des limites du raisonnable. Après la dantesque tournée Tostaky en 1994, une opération des cordes vocales s'avère nécessaire. Bertrand Cantat est engagé politiquement contre le racisme et la xénophobie, plus largement il n'hésite pas à émettre de virulentes critiques contre le système économique. Lors de la remise des prix des Victoires de la Musique 2002, Bertrand Cantat apostrophe Jean-Marie Messier de Vivendi Universal en l'accusant de se servir de Noir Désir comme caution culturelle.

Le 27 juillet 2003, une violente dispute l'oppose à sa compagne Marie Trintignant, partie effectuer un tournage à Vilnius en Lituanie. L'actrice décède le 1er août et Bertrand Cantat est incarcéré. Condamné à huit ans d'emprisonnement par la justice lituanienne pour "meurtre commis en cas d'intention indirecte indéterminée". Le 28 septembre 2004, Bertrand Cantat est transféré ua centre de détention de Muret (Haute-Garonne) pour finir d'accomplir sa peine. Il en sort 15 octobre 2007, placé en liberté conditionnelle.

Sa peine définitivement purgée en 2010, Bertrand Cantat est frappé par un nouveau malheur avec le suicide de Krisztina Rády son ex-femme et mère de ses deux enfants, alors qu'il dort dans la maison. Discret sur ses intentions futures, Bertrand Cantat remonte pour la première fois sur scène à Bègles (Gironde) pour un concert du groupe bordelais Eiffel. Son retour sur disque s'effectue dans un premier temps via l'étonnant, inclassable, et aride Choeurs en novembre 2011.

Dernière MAJ le 06/10/2015