Biographie de Dominique Dalcan

Né par hasard à Beyrouth, au Liban, en 1964, Dominique Dalcan grandit à Noisy-le-Grand, dans le Val-de-Marne, où il apprend la musique en autodidacte.

Licencié en Lettres modernes, il s'oriente vers la musique et envoie ses premières maquettes à plusieurs labels indépendants. Le label belge fondé par Marc Hollander, Crammed Discs, répond favorablement à sa requête et publie en 1992 son premier album Entre l'Étoile et le Carré, exercice de pop symphonique de poche teinté d'electro. L'association se poursuit avec l'album Cannibale, orchestré par l'ancien arrangeur de Serge Gainsbourg, David Whitaker et réalisé par Bertrand Burgalat. Ce deuxième recueil paru en 1994 s'avère un succès d'estime avec les titres « Le Danseur de Java » et « Brian », diffusés en radio.

Toutefois, rétif à se présenter sur scène, Dominique Dalcan se fait rare en concert et préfère de loin peaufiner ses compositions en studio. Il n'est donc pas étonnant de le retrouver, après l'EP inédit Cheval de Troie, sous le pseudonyme Snooze avec l'album clairement electro The Man in the Shadow, sorti en 1997. Jonglant dès lors avec ses deux identités, Dominique Dalcan enregistre l'album Ostinato (1998) avec des musiciens brésiliens dont Vinicius Cantuaria et l'arrangeur et chef d'orchestre Clare Fischer, tandis que Snooze revient successivement avec Goingmobile (2001) et Americana (2005).

Consacrant une grande partie de son activité à la composition de musiques pour la télévision ou le cinéma (il signe la bande originale du film Ma vie en rose en 1997), Dominique Dalcan ne revient à la chanson qu'en 2005 avec la sortie de la compilation Music Hall, comprenant quelques titres inédits. Un infarctus suivi d'une opération lourde en 2006 le contraint à espacer son travail. On le retrouve en 2008 dans les crédits des chansons de l'album de la chanteuse Luciole, Ombres, qu'il réalise.

En 2010, le simple « Paratonnerre » annonce un retour qui se matérialise en janvier 2014 par la sortie de l'album Hirundo (« hirondelle ») dont est extrait le titre « Sometimes ». La presse musicale ne manque pas de saluer cette nouveauté pop plus intimiste à laquelle participe la chanteuse Mina Tindle sur « À quoi pensent les oiseaux ». En 2017, c'est un nouveau projet baptisé Temperance qui voit le jour avec l'album homonyme variant entre pop, rock et electro minimaliste.

Dernière MAJ le 27/02/2017