Biographie de Zouzou

Biographie

Adolescente brillante (elle a son bac à 14 ans), elle s'inscrit au centre de formation artistique de l'Académie Charpentier. Elle devient une égérie des sixties passant par chez Régine, Chez Castel, au drugstore des Champs-Elysées ou chez Gabriel Pomerand. Elle est mannequin pour l'agence Catherine Harlé. Le journal Paris Match la baptise « la twisteuse ». Elle représente la femme libérée, militante sur les barricades de mai 68. Elle part ensuite dans le Swinging London pour suivre Brian Jones, qu'elle quittera « pour ne pas sombrer ».Mais petit à petit, son succès s'érode. En 1978, elle quitte Paris pour les Antilles où elle restera sept ans. Elle rentre en France en 1985 pour s’occuper de sa mère.Depuis le début des années 1970, elle consomme des drogues, notamment de l'héroïne. Cela va l'amener à faire deux courts passages à la prison de Fleury-Mérogis en 1992 et 1994.Avec les années 2000 et après des années de galère, sa carrière connaît un rebond. Début 2004, une rétrospective sur Zouzou est organisée au Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou. Zouzou publie alors Jusqu'à l'aube, son autobiographie saluée par la critique. Forte de ce regain d'intérêt, elle publie une intégrale de ses chansons enregistrées pendant la période 1960-1990, ainsi que deux inédits : Tôt ou tard et Pas assez. En 2005, Zouzou retrouve la scène et se produit au Sentier des Halles, à Paris. On la remarque aussi lors de plusieurs shows, accompagnée par de nouveaux artistes de la chanson française : Hélène Pince, Léonard Lasry et Édouard Desyon, avec lequel elle se produira en invitée au Crazy Horse.

Dernière MAJ le 23/02/2014