Biographie de Julien Ribot

Né le 19 mai 1973 à Nice, Julien Ribot commence à prendre des cours de piano à sept ans et ressent dès lors l'envie de composer. Vers dix ans, son instrument ne suffit plus à assouvir sa curiosité, il commence alors à combiner l'utilisation des premiers ordinateurs personnels avec des magnétophones grâce auxquels il fait toutes sortes d'expérimentations musicales. Par la suite, Julien Ribot se procure un véritable quatre pistes avec lequel il continue de composer tout en formant différents groupes. Mais Julien Ribot n'est pas uniquement attiré par la musique, il excelle également dans les arts graphiques.

C'est donc naturellement qu'il se tourne vers ce domaine et entreprend une formation au sein de l'École supérieure d'arts graphiques Penninghen à Paris où il obtient son diplôme en 1995. Cependant, Julien Ribot reste un artisan du son avant tout, et son intérêt pour la musique ne décroît pas. Au contraire, à la fin des années 90, il fait la connaissance de la chanteuse japonaise Kahimi Karie pour qui il compose deux titres. Cette rencontre lui ouvre de nouvelles portes dans le monde de la musique. Par le biais de la star japonaise, il fait la connaissance de Philippe Katerine qui inclut l'un de ses morceaux dans la compilation Allo La France, Moshi Moshi. Dès lors, il quitte son travail pour se consacrer entièrement à sa musique.

En 2001, Julien Ribot sort son premier album sur lequel figurent des remixes par Philippe Katerine, Rubin Steiner ou encore Dyonisos. Hôtel Bocchi rencontre un certain succès, mais c'est en 2004, avec La Métamorphose de Caspar Dix qu'il donne la pleine mesure de ses talents musicaux et artistiques au sens large, en réalisant un album concept dont l'univers est inspiré de ceux créés par Tim Burton ou encore David Lynch.

Son troisième album Vega sort en 2008, et Songs for Coco, un EP dédié à sa fille Coco, paraît en janvier 2012.

Dernière MAJ le 31/07/2015