Jean-Roger Caussimon

Élevé à Bordeaux, entre un père médecin et une mère comptable, passionné de théâtre, il prend des cours de diction dès l'âge de douze ans. Après des débuts avec Jouvet et Dullin, il passe au cinéma, joue avec Carné, Renoir et Autant-Lara. Il deviendra aussi un pilier de la télévision où il interprétera une centaine de dramatiques. Parallèlement, puisqu'il ne cesse de naviguer entre ces deux métiers, il écrit des chansons. Ses premiers textes datent de sa captivité au stalag en Silésie. À son retour, en décembre 1942, il se produit au Lapin à Gile où chante sa tante, Yvonne Darle. C'est dans ce cabaret de la bohème montmartroise que, cinq ans plus tard, il fait la connaissance de Léo Ferré. La rencontre est fructueuse. Caussimon écrit, Ferré compose puis chante : « Monsieur William », « Comme à Ostende », « Mon Sébasto », « le Temps du tango », « Mon camarade »… En 1972, ce sera « Ne chantez pas la mort » et, en 1985, une dernière collaboration, tout un album, avec ses chansons les plus libertaires (« les Loubards », « les Spécialistes », « Comment ça marche »). Caussimon a d'autres interprètes : Renée Jean, Maurice… Lire la suite

Dernière MAJ le 31/07/2015