Biographie de Nicolas Jules

Nicolas Jules naît le 17 mars 1973. Attiré par les arts graphiques (de la BD au baccalauréat Arts plastiques) puis le théâtre, il se dirige progressivement vers son autre passion, la musique. En 1991, il chante dans le groupe Mama Vaudou tout en poursuivant des études d'histoire de l'art puis de lettres.

Au tournant des années 2000, le jeune guitariste et chanteur décide d'écrire des chansons qu'il présente seul sur scène. C'est sur ce terrain qu'il conquiert ses galons en première partie de Sanseverino, Jacques Higelin ou Dominique A. Parallèlement, il grave des CD autoproduits : De L'Oreillette au Ventricule en 1998, Doigts Dans Les Doigts en 2000 et Tête à Cloaque en 2002.

En 2004, Nicolas Jules décoche son premier album Le Coeur Sur La Table. Son univers à base de poésie loufoque lui vaut de bonnes critiques et ses prestations attire l'attention des professionnels qui lui décernent des récompenses encourageantes telles que le Prix Découverte du Printemps de Bourges, le prix du jury du festival Alors Chante, la finale du festival Chorus, le Prix Félix-Leclerc des Francofolies de Montréal et un premier Coup de Coeur de l'Académie Charles-Cros. L'année suivante sort le live Nicolas Jules à L'Atelier, enregistré à Orléans.

L'année 2008 voit la sortie de l'album Powête, récompensé une nouvelle fois par l'Académie Charles-Cros, prélude à une plus ample reconnaissance publique. En juin 2009, Nicolas Jules foule avec succès la scène des Trois Baudets (Paris) avec son percussionniste Roland Bourbon. Cette année là, il participe à l'album Un Eté Caniculaire de Monsieur Roux et prépare son prochaine disque. Paru en mars 2010, Shaker marque une nouvelle étape importante du chanteur lunaire à la mêche en bataille. Trois ans plus tard, Nicolas Jules surprend toujours avec les atmosphères variées de son huitième album, La Nuit Était Douce Comme La Queue Rousse du Diable au Sortir du Bain paru en février 2013.

Dernière MAJ le 07/10/2015