Arman Méliès

Au début d'Arman Méliès fut Jan Fiévé qui voit le jour le 28 janvier 1972, et au début de Jan Fiévé fut le groupe eNola (un album publié en 2002, Figurines), et quelques acoquinements avec Silmarils. Jan est alors guitariste autodidacte, et touche-à-tout musical.

Le musicien choisit un pseudonyme en double hommage au plasticien Arman, et au cinéaste pionnier Georges Méliès.

Au mois d'octobre 2003 il enregistre un premier EP sept titres, Le Long Train Lent & Les Beaux Imbéciles.

C'est en novembre 2004 que sort son premier album, intitulé Néons Blancs & Asphaltine.

Au mois de juin 2005 est édité San Andreas, nouvel EP de sept titres.

En mai 2006 paraît Les Tortures Volontaires, déployant toutes les facettes d'un style pop-rock vindicatif, et où croisent quelques perles de banjo, gouttelettes de claviers, et les ombres portées des grands compositeurs italiens, tels Ennio Morrricone, ou Nino Rota. Dans ce disque (bénéficiant de deux illustrations de pochettes différentes) figure le duo « Ivres » avec Alain Bashung, et un CD-ROM permet d'y retrouv… Lire la suite

Dernière MAJ le 04/11/2015