Monique Morelli

Le profil type de la chanteuse à texte, à mi-chemin de la tradition montmartroise et de la mouvance rive gauche. Formée à l'école des artistes réalistes et populaires comme Fréhel, elle se constitue cependant un répertoire plus intellectuel, fondé sur des auteurs comme Francis Carco, Pierre Mac Orlan ou Aragon. À la fin des années 50, elle s'associe avec le compositeur Léonardi, qui lui taille des mélodies sur mesure pour ses adaptations des poètes (« Maintenant que la jeunesse », « Un air d'octobre »). Elle tient un cabaret à Montmartre (Chez Ubu), puis à Saint-Germain (Au Temps perdu). Lire la suite

Dernière MAJ le 06/10/2015