Francesca Solleville

Une chanteuse dans la tradition rive gauche engagée. Elle débute en 1958, interprétant de sa voix rauque et passionnée des chansons d'Aragon (« Un homme passe sous la fenêtre et chante »), de Maurice Fanon (« la Petite Juive »), de Jean Ferrat (« Nuit et brouillard ») et de Jacques Brel (« Amsterdam »). Elle reçoit le prix de l'académie Charles-Cros, en 1964. On la voit beaucoup dans les fêtes militantes de la CGT et du Parti communiste, et, dans les années 70, elle reprend la chanson antiraciste de Pierre Perret « Lily ». Elle revient en 1995 avec un disque, Al dente, composé pour elle par Allain Leprest. Lire la suite

Dernière MAJ le 31/07/2015