Biographie de Loïc (Groupe) Lantoine


Né à Armentières dans la région de Lille, Loïc Lantoine entre en musique grâce à Allain Leprest, dont il fréquente l’atelier d’écriture. Convaincu du talent de Lantoine, Leprest lui prodigue ses encouragements, et a recours à ses services comme parolier.

Partie de boules

Loïc Lantoine collabore comme auteur avec plusieurs autres artistes, comme JeHaN, avant de se décider à devenir interprète à part entière. C’est la rencontre avec le contrebassiste François Pierron qui détermine l’évolution de Loïc Lantoine : ayant déjà croisé la route de son compère à l’atelier d’écriture d’Allain Leprest, le chanteur-parolier refait sa connaissance à l’occasion d’une partie de pétanque. La complicité devient amitié, et l’amitié collaboration : Loïc Lantoine commence à se produire dans des bistrots et, au premier contrat sérieux se présentant, rappelle François Pierron pour lui proposer de le rejoindre sur scène.

Figure montante

Au début des années 2000, Loïc Lantoine et François Pierron commencent à assurer les premières parties d’artistes comme Les Ogres de Barback et les Têtes Raides. Pratiquant une musique décalée et poétique, rappelant par moments une version déstructurée et mélodieuse du rock alternatif néo-réaliste naguère pratiqué par Pigalle, le duo désormais connu sous le seul nom de Loïc Lantoine devient rapidement l’une des figures montantes de la musique indépendante française.

Grand moment de solitude

Rejoignant tout naturellement l’écurie de Mon Slip, le label des Têtes Raides, Loïc Lantoine sort en 2004 l’album Badaboum, et collabore également avec le collectif Mon Côté Punk. Se nourrissant avant tout de la rencontre avec le public, Loïc Lantoine prend soin de toujours longuement roder ses chansons en concert avant de les enregistrer en studio, la confrontation avec le seul micro étant toujours, pour cet artiste très scénique, synonyme d’un grand moment de solitude.

Non contournable

Après deux ans de marathon sur les planches, Loïc Lantoine propose en 2006 son second album, Tout Est Calme. Désormais de moins en moins contournable dans le paysage de la nouvelle scène alternative française, Loïc Lantoine impose doucement au grand public son univers décalé, poétique et brut de décoffrage. En 2008 sort un troisième album, A L’Attaque !, résumant bien la démarche d’artistes que l’on imagine sur scène agrippés au micro comme à une bannière sur le champ de bataille.

Réalisme et surréalisme

Poètes des mots ne dédaignant pas l’engagement politique, se considérant comme des artisans de la musique, les deux compères de Loïc Lantoine semble bien partis pour faire vivre une chanson française qui ne veut guère choisir entre réalisme et surréalisme.

Dernière MAJ le 31/07/2015