Biographie de Claire Diterzi

Claire Diterzi (Claire Touzi Dit Terzi), née en 1971, connaît ses premiers émois musicaux avec la voix de Marianne Faithfull, que sa mère écoutait en boucle, puis celles de Kate Pierson et Cindy Wilson, chanteuses de The B-52's.

Elle n'a que quatorze ans lorsqu'elle fonde le groupe Forgette Mi Note. Deux voix mènent ce quintette de rock épicé à toutes les sauces, Claire Diterzi et Julie Bonnie. L'aventure dure neuf ans, le temps d'apprendre l'art de la débrouille, et d'accumuler pas moins de 600 concerts. Lorsque leurs routes se séparent, en 1996, la première fonde le trio Dit Terzi et la seconde le trio Cornu. C'est François Hadji-Lazaro, via son label Boucherie Productions, qui permet à Dit Terzi de sortir leur seul véritable album homonyme en 2000. Le groupe se sépare l'année suivante.

De Decouflé à Boucle

En 2003 le chorégraphe Philippe Decouflé lui propose de composer et jouer seule sur scène la musique de sa dernière création, Iris. Défi relevé par la musicienne, ancienne danseuse, qui prouve que son subtil jeu guitare-voix, peut lui ouvrir des perspectives infinies.

Inspirée pendant deux ans en tournée par ces corps en mouvement, elle donne naissance en 2006, à son premier album solo. Boucle comporte en fait des trésors d'écriture aux ambiances diverses (orientale, electro, rock) que la musicienne peaufine depuis l'adolescence.

De Billy the Kid à Tableau de chasse

Après la musique et le récit du film Requiem for Billy the Kid, présenté à Cannes en 2006, Claire Diterzi compose son deuxième album qui sort en janvier en 2008. Les dix chansons composant Tableau de Chasse lui ont été inspirées par dix toiles ou sculptures de maîtres (Fragonard, Toulouse-Lautrec, Rodin, Van Eyck...). Pour l'exploration de ses thèmes favoris, la femme, la sensualité, la séduction elle se voit offrir la scène du théâtre national de Chaillot en février.

En mai 2010, Claire Diterzi ajoute une nouvelle corde à son arc en composant la musique du spectacle Rosa La Rouge dans lequel elle joue le rôle principal. Cette « épopée musicale » mise en scène par Marcial di Fonzo Bo retrace le parcours de la révolutionnaire polonaise Rosa Luxembourg, assassinée en 1919. Après une présentation au Théâtre du Rond-Point, le spectacle part en tournée tandis que l'album Rosa La Rouge offre un nouvel aperçu d'une des chanteuses les plus originales et créatives de la scène française.

En 2010, la nomination de Claire Diterzi comme artiste en résidence à la Villa Médicis de Rome est suivie d'une levée de boucliers de la part de compositeurs contemporains. L'incident donne lieu au titre de son cinquième album Le Salon des Refusées qui paraît en janvier 2013. Mélange de rock et de style Renaissance chanté dans une langue soignée, Le Salon des Refusées est l'oeuvre d'une artiste toujours aussi originale, hors-norme et singulièrement bordée de talent. La danse, le cinéma, le théâtre... à contre-courant des médias de masse mais jamais à contretemps, cette artiste polyvalente n'a pas fini d'étonner. En mars 2015, l'album 69 Battements par Minute est la suite du Journal de la création, oeuvre personnelle mélant écriture, dessins, photo-montages destinée à vivre sur scène et en clips vidéo pour chacune des chansons.

Dernière MAJ le 31/07/2015