Joseph d'Anvers D'Anvers

Lorsque Joseph d'Anvers ne chante pas à Nevers (dont il est originaire), il est opérateur du son pour le cinéma. Lorsqu'il ne travaille pas pour gagner sa vie, le chanteur emprunte son nom de scène à la station de métro de la capitale, et enregistre des maquettes, sans succès.

En 2005, une rencontre de hasard (Daniel Darc) l'incite à persévérer. La même année, une compilation (celle du magazine Les Inrockuptibles) attire l'attention sur son petit monde en chansons.

Un contrat sur le label Atmosphériques, et la production de Jean-Louis Périot (Les Valentins) permet l'enregistrement dans un studio bruxellois d'un premier album, Les Choses en Face, riche d'un duo avec Christophe Miossec sur « La Vie est une putain ». Les chansons sont d'inspiration folk (on évoque Dominique A), et le succès présent à l'appel. Puis, Joseph se résout à quitter la parisienne Goutte d'Or.

Un second album, Les Jours Sauvages, enregistré au Brésil puis à Los Angeles, accueille Mario Cataldo Jr. (producteur de Björk ou Beck), la jeune diva Vanessa da Mata et Money Mark (collaborateur des Beastie Boys), et accrédite l'… Lire la suite

Dernière MAJ le 31/07/2015

Photos de Joseph d'Anvers D'Anvers