Jean-Loup Dabadie

Fils de Marcel Abadie, parolier occasionnel des Frères Jacques (« Le Général Castagnetas »), adolescent studieux et brillant (bac latin/grec à quinze ans, khâgne au lycée Louis-le-Grand, licence de lettres), Jean-Loup Dabadie signe un premier roman à dix-neuf ans, Les Yeux secs.

Il se lance en 1960 dans le journalisme. Parallèlement, il découvre Guy Bedos à la télévision alors qu'il effectue son service militaire. Coup de foudre. Il lui adresse des sketches par courrier. 1963, c'est le triomphe de « Bonne fête, Paulette ». Devenu scénariste, il va alors multiplier les collaborations au cinéma (Claude Sautet, Yves Robert, François Truffaut…) et à la télévision, où il travaille aux côtés de Jean-Christophe Averty.

Côté chanson, il écrit pour Serge Reggiani « Le Petit garçon », qui connaît un énorme succès. Il enchaîne avec « L'Italien », « L'Abse… Lire la suite

Dernière MAJ le 31/07/2015