Biographie de Ludéal

Né à Drancy (Seine-Saint-Denis) dans les années 1970, Ludéal, prénommé Vincent à l'état civil, ne grandit pas dans une famille particulièrement mélomane : c'est un peu au hasard, au gré des disques piochés dans la bibliothèque familiale, allant d'Elvis Presley au groupe Les Chaussettes Noires, qu'il se fait une culture musicale. C'est un disque de Queen qui lui procure son premier électrochoc artistique et fait naître en lui l'embryon d'une envie de chanter.

Mais le jeune homme commence par se laisser guider par ses propres envies nomades : peu disposé pour les études, il ne l'est pas davantage pour se fixer en un lieu déterminé. S'expatriant en Crète, puis aux États-Unis, il multiplie les sauts de puce géographiques et professionnels, exerçant divers petits métiers au gré de l'absence de véritable vocation.

C'est finalement un emploi de vendeur de disques, à Paris, qui va décider vers la fin des années 1990 de la suite de son parcours : découvrant Alain Bashung en écoutant l'album Fantaisie Militaire (1998), le jeune homme se passionne pour sa capacité à créer de la poésie par le biais du rock et s'engouffre définitivement dans la chanson. Plusieurs années de tâtonnements et d'exercice de la guitare sont nécessaires à l'apprenti-musicien pour peaufiner son style et son écriture. Les rencontres de l'éditrice musicale Anne Claverie et du directeur musical Philippe Gandilhon lui permettent de travailler avec de vrais professionnels et de signer chez le label Jive/Epic.

Fini les années de galère, c'est entouré de deux réalisateurs et d'un mixeur chevronnés que Ludéal enregistre son premier album : le disque homonyme, proposé au public en novembre 2007, est tout d'abord disponible exclusivement sur internet. En février de l'année suivante, porté par les bons résultats des téléchargements et l'enthousiasme de la critique, l'album Ludéal est distribué en magasin, tandis que le chanteur affronte pour la première fois le public en se produisant en concert à La Boule Noire, à Paris.

Ludéal ne perd alors pas de temps et commence à écrire la matière d'un deuxième album. Moins onirique, plus diurne aux dires du chanteur, Allez l'Amour entreprend de détailler les affres et les joies de la passion amoureuse. L'album sort en avril 2010. Le recueil suivant paru en janvier 2014, est précédé du titre « Le jardinier japonais ». Entièrement réalisé par ses soins, l'album Paon d'Or dévoile une belle palette de chansons aux tons folk, rock ou country.

Après avoir collaboré successivement avec Jean-Louis Piérot, Frédéric Lô et Renaud Letang, c'est avec l'un des proches d'Alain Bashung, le Belge Jean Lamoot, que Ludéal réalise son quatrième album Pluton, dévoilé en février 2016.

Dernière MAJ le 03/02/2016