Biographie de Pierre Saka

Pierre Sakalakis est né en 1921 à Sartrouville.

Auteur compositeur, il commence sa carrière à Paris Inter et Radio Luxembourg. En 1948 il compose pour Jacques Hélian et son orchestre « Le Dimanche matin » puis pour Les Soeurs Étienne « Au pays des merveilles » (1950); il connaîtra son premier succès en 1953 avec « Ah! les femmes » chanté par Eddie Constantine. D'autres chanteurs à succès des années 50 tels que Lina Margy, Guylaine Guy et Annie Cordy interprètent ses chansons.

Sa carrière décolle dans les années 60 après avoir écrit pour Les Chats Sauvages plusieurs chansons dont « Le Jour » (1961), « En avant l’amour » (1961), « Oh! Lady » (1962) et « Je reviendrai » (1962). En 1962, lorsque le chanteur du groupe amorce une carrière solo, il fait appel au parolier de son ancien groupe. Ainsi, Dick Rivers connaît son premier succès solo grâce à « Baby John » (1962). Ce dernier enregistre aussi, l’année suivante, « Ça ne s’oublie pas ».

Il composera également pour Sylvie Vartan : « Est-ce que tu le sais » (1962, d'après Ray Charles)  ainsi que Richard Anthony (« Qu’est-ce qui m’attend », 1964, « Tout peut s’arranger », 1965), Nancy Holloway (« À travers une larme », « J’ai découvert Paris », « En avant l’amour », « Prends tes clés », Derniers baisers »), Dany Boy et ses Pénitents (« Il y a longtemps », 1962, « Pour décrocher l’amour », 1962, « Répondez-nous seigneur », « Quand tu me dis oui »), Frank Alamo (« Fait pour durer », 1963, « La chance est avec moi », 1966) et Les Pirates (« Je bois du lait »).

A la fin de la vague yé yé, Pierre Saka compose pour Nicole Croisille ou Nana Mouskouri (« Ça vient de toi », 1964). On peut également noter la présence d' Eddy Mitchell (« Je reviendrai », 1963).

Dans la deuxième moitié des années 60, il compose pour Michèle Torr « Dans ma rue » (1964), « Je t’ai donné la vie » (1969), Nicoletta (« Tu m’entendras au bout du monde », 1967) et France Gall (« Polichinelle », 1967).

Avant de retourner à la radio pour créer l'émissin L'oreille en coin, il adapte « Ils ont changé ma chanson » pour Dalida (1970), « L’affiche » pour Rika Zaraï (1972), « Qu’est-ce que j’ai dansé » pour David-Alexandre Winter et « La voix du silence » pour Christyne Chartrand.

Pierre Saka est également l'auteur de multiples ouvrages spécialisés sur la chanson française : 50 ans de chanson française, Anthologie de la chanson française... et de monographies de Charles Aznavour, Gilbert Bécaud, Yves Montand ou Renaud.

Dernière MAJ le 31/07/2015