Biographie de Jacques Canetti

Jacques Canetti est né Roustchouk, en Bulgarie, le 30 mai 1909. Il est le frère du prix Nobel de littérature Elias Canetti. Après une enfance passée dans différentes grandes villes européennes, ses parents, pour fuir la montée du nazisme, quittent Francfort, s’installent en France et c’est à HEC Paris, que Jacques entame ses études.

« De la musique avant toute chose… »

Il entre chez Polydor en 1931, où il dirige les séances d'enregistrement du Quatuor de Ravel et de la Suite lyrique d'Alban Berg par le Quatuor Galimir. C’est pour sa passion du jazz, qu’il est repéré et devient le correspondant de l'hebdomadaire anglais Melody Maker. Il est ensuite animateur du radio-crochet de Radio Cité, où Charles Trenet et Édith Piaf font leurs premiers pas, et n’a que 22 ans lorsqu’il parvient à faire venir en France Louis Armstrong, Cab Calloway et Duke Ellington dans le cadre des premières tournées Jazz Hot qu’il organise en Europe.
Après s’être réfugié à Alger pendant la Seconde Guerre mondiale, il devient directeur artistique chez Polydor à la Libération et le restera jusqu'à 1962, peu avant de démissionner pour fonder son propre label.

Les Trois Baudets

En 1948, Canetti fonde Le Théâtre des Trois Baudets. Le premier spectacle du cabaret montmartrois réunit Henri Salvador, Jean-Roger Caussimon et Francis Lemarque. De Polydor aux Trois Baudets, il semble que tout ce que touche Canetti se tranforme en or, tant ce lieu devient un passage obligé sur la route succès pour tous les auteurs-compositeurs-interprètes qui ont marqué la chanson française à partir de 1950. Ont au moins figuré une fois à l'affiche : Robert Lamoureux et Francis Blanche, Catherine Sauvage et Bobby Lapointe, Mouloudji et Raymond Devos, Juliette Gréco et Boris Vian, Jacques Brel et Georges Brassens, Brigitte Fontaine et Serge Gainsbourg… le talent de toute une époque. Cet impressionnant palmarès s’explique par le flair  et la patience, nécessaires au démarrage d'une carrière, deux qualités que lui reconnaissent tous les artistes que Jacques Canetti a lancé.

Les Disques Canetti

En 1963, il crée donc sa propre maison de disques (et inaugure par la même occasion le phénomène des label indépendants) et persuade Serge Reggiani de se mettre à la chanson à travers un album consacré aux textes de Boris Vian. Il lance également la carrière de chanteuse de Jeanne Moreau, en lui confiant l’interprétation des compositions de Cyrus Bassiak (alias Rezvani). Par la suite, les Disques Canetti produiront les premiers albums de Jacques Higelin, Brigitte Fontaine, Simone Signoret, Pierre Brasseur, Michel Simon et bien d'autres encore.

Place aux nouvelles générations

Dans les années 70, à l'apparition de la nouvelle chanson française (Lavilliers, Souchon, Le Forestier) et sous l'influence généralisée des groupes de rock anglo-saxon sur la chanson, Jacques Canetti perd peu à peu sa suprématie et ce don, que beaucoup lui envient, pour détecter les stars de demain. Il publie ses mémoires intitulées On Cherche Jeune Homme Aimant la Musique, en 1978. Après un demi-siècle de règne et une carrière inégalable en qualité de producteur et découvreur de talents, il meurt le 7 juin 1997 à Suresnes, après avoir confié la direction de ses productions à ses enfants. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise à Paris.
 

Dernière MAJ le 31/07/2015