Biographie de Elie Semoun

Né le 16 octobre 1963 à Antony, Elie Semoun se passionne très jeune pour la littérature, la poésie et l'écriture. En 1970, il écrit deux pièces de théâtre et un recueil de poèmes, puis se tournera vers la scène.

Après avoir donné la réplique à Muriel Robin, il rencontre le comique Dieudonné au Café de la Gare, en 1991, avec qui il se produit au Splendid sous la direction de Pascal Légitimus. Les deux humoristes montent le spectacle Elie et Dieudonné en garde à vue (1996) qui reçoit l'acclamation du public du Palais des Glaces, avant de se brouiller en 1997. S'il fait en même temps ses débuts au cinéma dans le film Les Trois Frères (1995) de Didier Bourdon et Bernard Campan, puis Les Bidochons (1996) de Serge Kober, c'est véritablement dans ses one man shows que se dévoilent au mieux ses talents : Elie et Semoun au palais des Glaces (1999) dans une mise en scène de Muriel Robin, puis Elie Semoun à l'Olympia (2002), Elie Semoun se prend pour qui ? (2005), coécrit avec Muriel Robin et Franck Dubosc, et Elie Semoun Merki (2008), sont des succès.

Au cinéma, Elie Semoun est à l'affiche des films de Bernie Bonvoisin, Les Démons de Jésus (1996) et Les Grandes Bouches (1998), et de comédies populaires sans grande réussite comme Tout doit disparaître (1996) de Philippe Muyl, Charité Biz'ness (1998) de Pierre Jamin et Thierry Barthes et Le Parasites (1999) de Philippe de Chauveron. L'acteur se cantonnera à de petits rôles par la suite, hormis les rôles principals obtenus dans la comédie dramatique Aux Abois (2005) de Philippe Collin et dans la comédie Cyprien (2009) de David Charhon. Il prête également sa voix dans des films d'animations comme les deux volets de L'âge de Glace (2003, 2006) de Chris Wedge.

Souhaitant élargir ses activités à la musique, Elie Semoun sort un album intitulé Chansons (2003), airs de bossa-nova sur des textes signés de sa main. Les deux simples, « Mademoiselle A » et « Vous », la présence de duos avec Axelle Red et Lisa Ekdahl, et la notoriété de l'artiste contribuent à l'honnête succès commercial du disque, atteignant la 18ème place des Top français.

Elie Semoun réitère donc son incursion dans le monde de la chanson, en sortant Sur le Fil (2007). Soutenu des compositions de ses amis Henri Salvador (« Contes défaits »), Zazie (« Aveugle aimant »), Laurent Voulzy (« Cliché ») ou Pierre Souchon (« Femme actuelle »), Elie Semoun pêche malgré tout par sa voix fade, et le public, cette fois, ne s'y trompe pas.

Dernière MAJ le 31/07/2015