Arnold Turboust

Né en 1959 à Saint-Sever (Calvados), Arnold Turboust fait partie de ces personnages discrets mais remarquables de la scène francophone et pour lesquels la reconnaissance ne filtre qu'au travers de réalisations pour autrui.

Rock tumultueux

Sous l'apparence sage d'Arnold Turboust se cache un univers tumultueux qui se concrétise dans son goût pour le rock underground quand âgé d'à peine vingt ans il participe en jouant du clavier sur le premier album Dantzig Twist du groupe Marquis de Sade, ainsi que sur le single « White Light/White Heat », reprise de The Velvet Underground.

Le jeune homme entre alors de plain-pied dans la scène rock de l'Ouest qui voit fleurir Private Jokes, un groupe nantais dans lequel il officie aux claviers. Si le groupe d'obédience cold wave se disloque rapidement, l'amitié qui unit les deux Rennais d'adoption ne fait que commencer, qui ne va pas tarder à déboucher sur une collaboration artistique fructueuse. Arnold Turboust collabore ensuite avec le groupe Octobre, né sur les cendres de Marqu… Lire la suite

Dernière MAJ le 04/09/2015