Biographie de Claude Mairet

Parcours de carrière

En 1970, en compagnie de Tony Carbonare et de Mick Piellard, Mairet et Thiéfaine fondent le groupe "4 fous dans une latrine", dont la carrière sera plus que fugace. Selon Thiéfaine, l'existence du groupe s'est limitée à une longue discussion rigolarde. Selon Carbonare, il y eut une, voire deux répétitions dans la chambre de Mick Piellard, autour d'une chanson de Thiéfaine,  Provinciale de petite bourgeoisie .En 1973, il fait partie du groupe  Edmond, Guidon et Clafoutis , avec qui il publie un seul et unique 45 tours, en 1975, chez Arcane. Deux titres :  Sacré Jobard (parodie de  Sacré dollar), et Du côté d'Azertyuiop.Plus tard, de 1979 à 1989, on le retrouve guitariste et arrangeur aux côtés d'Hubert-Félix Thiéfaine, puis compositeur de la plupart des musiques d'HFT. Mairet est pour beaucoup dans le succès de Thiéfaine au milieu des années 1980. Ses mélodies collent parfaitement aux textes sombres et vénéneux de Thiéfaine. Le summum de leur collaboration sera l'album  Alambic / Sortie-Sud, dont Mairet signe toutes les musiques.Thiéfaine et Mairet se séparent après l'album  Eros über alles, même si Mairet participera à la tournée qui suit et qu'on le retrouve sur Routes 88.En 1992, il sort un album en solo, Ici ou là, chez Baillemont.Lors du concert-anniversaire de Thiéfaine à Bercy en 1998, le guitar-hero retrouve son ancien complice sur le titre Narcisse 81.Depuis, il compose des musiques pour 2 pièces cuisine, la compagnie de théâtre dirigée par son épouse Chantal, à Dole. Il accompagne aussi l'auteur- interprète Pascal Mathieu dans son dernier spectacle (à partir de 2009) Pascal Mathieu en déplacement, pour qui il compose également des musiques.

Source

Hubert-Félix Thiéfaine / Jours d'orage,de Jean Théfaine (Fayard / Chorus).

Dernière MAJ le 26/09/2013