Biographie de Axel Bauer

Axel Bauer, né à Paris le 7 avril 1961, baigne dans un environnement musical dès son plus jeune âge. Issu d'une famille de musiciens de jazz, le fils de Franck Bauer (animateur de radio, batteur de jazz ethaut-fonctionnaire) apprend à jouer de la guitare dès l'âge de douze ans et fait ses premières armes dans un groupe de rock, The Night Birds, tout en poursuivant des études dans les arts graphiques.

C'est finalement vers la musique qu'il s'oriente, outre quelque sapparitions dans des films. Par sa rencontre avec le directeur artistique de Vogue, Philippe Missir, qui l'encourage à composer et proposer des chansons, il retient l'attention du label avec le titre « Cargo » (souvent nommé « Cargo de nuit ») qui deviendra le plus grand succès de sa carrière. Sorti en 1983, celui-ci se classe n°4 au Top 50 et se vend à plus de 700.000 exemplaires. Le nom d'Axel Bauer, indissociable de son image de rocker, acquiert une notoriété vers un large public avec ses apparitions télévisées, tandis que le vidéo-clip de la chanson, réalisé par Jean-Baptiste Mondino dans un décor rappelant l'esthétique en noir et blanc du film Querelle de Rainer Werner Fassbinder, lui assure l'adhésion de la critique. Fait rare, le titre franchit les frontières anglo-saxonnes grâce à la reprise qu'en fait le chanteur du groupe The Who, Roger Daltrey, en1987.

Dans la foulée de cette entrée en matière fulgurante, Axel Bauer propose rapidement un nouveau simple, « Phantasmes » (1984), qui se classe à la 42e place du Top 50. L'artiste part sans attendre à Londres signer un contrat international avec la major EMI. Il en découle l'enregistrement de l'album Les Nouveaux Seigneurs, qui ne paraît que deux ans plus tard, en 1987, après une nouvelle tentative moins fructueuse avec le titre « Jessy ». Le virage du rock vers la techno ne rencontre pas l'audience espérée mais le chanteur et guitariste rebondit par sa participation à l'album Bleu, Blanc, Vert de Jean-Louis Aubert.

Il signe alors avec le label Mercury pour l'enregistrement d'un nouvel album intitulé Sentinelles, paru en 1990, auquel participent à l'écriture, outre l'ancien chanteur de Téléphone, Catherine Ringer et Frédéric Chichin (Rita Mitsouko), ainsi que Boris Bergman, collaborateur attitré d'Alain Bashung. Sa carrière atteint un nouveau pic avec le titre « Éteins la lumière », qui se transforme en tube en 1992. Il effectue la première partie des concerts du rocker canadien Bryan Adams avant de s'éclipser du monde musical pendant quelques années, mettant à profit son goût pour l'aventure dans le désert saharien avec les Touaregs.

Le retour d'Axel Bauer sur la scène musicale a lieu six ans plus tard avec l'enregistrement de son troisième album Simple Mortel (1998). Son expérience de la paternité (il a un fils avec la chanteuse Nathalie Cardone, Jim) a transformé l'artiste qui s'oriente vers un style plus intimiste et une tournée des petites salles. Initialement baptisé Achille, l'album suivant ressort en 2001 sous le titre Personne N'Est Parfait et comprend les collaborations de Miossec et de Zazie. Cette dernière chante en duo sur le titre « À ma place », qui devient un nouveau tube (classé n°4 et n°1 en Belgique francophone), assorti d'un vidéo-clip sensuel et remporte un NRJ Music Award. Ce succès lui permet d'entrer au cercle de la troupe caritative Les Enfoirés, avec laquelle il se produit de 2003 à 2006. Dans l'intervalle paraît en 2003 la compilation titrée La Désintégrale.

En 2005, Axel Bauer propose un nouvel album rock intitulé Bad Cowboy, après avoir chanté en duo le titre « Terre » avec Florent Pagny. C'est une nouvelle expérience dans un label indépendant pour le musicien qui collabore avec son homologue guitariste Jean-Pierre Danel sur l'album Out of the Blues (2010), représenté par le duo « Rock Me Baby ». Le 4 juillet 2009, il épouse la chanteuse du groupe Pravda, Suzanne Combo. Il participe également à l'album Za7ie de Zazie avec leur titre commun et hommage « Double Axel », puis intègre l'équipe d'auteurs-compositeurs de l'opéra rock Dracula, l'amour est plus fort que la mort (2011).

L'année suivante voit la parution de son autobiographie Maintenant tu es seul chez l'éditeur Michel Lafon. Le 6 mai 2012, il participe au concert qui suit l'élection du nouveau président de la république, François Hollande. En 2013 sort l'album Peaux de Serpent, son sixième, auquel ont collaboré les auteurs Gérard Manset, Brigitte Fontaine et Marcel Kanche. Le titre signé Jean-Louis Aubert, « Tous les hommes à la mer », est extrait en simple après « Souviens-toi ». Il est suivi par une tournée et un premier album en public... dans un studio amené à fermer définitivement ses portes : Live à Ferber, paru en 2017.

Dernière MAJ le 08/11/2017