Juliette Nourredine

« Je veux vieillir en ouragan, Avant que tout ne soit foutu, vieillir en termes trépidants, Avant que de n'exister plus... ». Il y a incontestablement un parfum de Mouloudji chez Juliette. Une comparaison pas si innocente puisque les deux artistes ont en commun une même souche kabyle et parigote et des références aussi bien issues de Saint-Germain-des-Prés que de Tizi-Ouzou.

Née Juliette Noureddine le 25 septembre 1962, la jeune fille a de qui tenir puisque son père est saxophoniste. Après quelques années passées dans un institut privé, Juliette, qui s'est prise de passion pour le répertoire classique de la chanson française, entame des études de musicologie qu'elle arrête très vite. Son chemin ne passe pas par l'Université, mais par les bars de Toulouse, dans lesquels elle se confronte à premier public en interprétant devant eux les grands succès de Piaf, de Barbara, de Boby Lapointe ou de Jacques Brel.

Rôdée à la chanson (du fait des connaissances professionnelles de son père, elle eut l'occasion d'être la sparring-partner de Robert Boulez), Juliette ambitionne de mettre en musique Les Fleurs du Mal de Baudelaire. Si ce pr… Lire la suite

Dernière MAJ le 28/09/2015