Biographie de Judith Magre

Biographie

Simone Dupuis est née dans une famille d'industriels de la Haute-Marne. Après avoir suivi des cours de comédie au cours Simon, elle débute à l'âge de 21 ans au cinéma où elle décroche des petits rôles sous le pseudonyme de Simone Chambord pour des cinéastes tels que Pierre Chenal (le premier à l'avoir fait tourner), Yves Ciampi ou André Hunebelle.Elle entame parallèlement une carrière au théâtre et au cabaret. Elle monte sur scène la toute première fois lors d'une tournée, à Innsbruck, dans une pièce d’Emile Mazaud ; soixante années plus tard, elle se souvient : « J’avais une robe 1900, une voilette, un petit canotier et une ombrelle. Avant d’entrer sur scène, j’étais paralysée de peur. Au point qu’il a fallu que le régisseur me pousse. J’ai fait un vol plané, et ai atterri sur le ventre, avec mon canotier, mon ombrelle…. Les gens ont cru que cela faisait partie de la mise en scène. Et là, je me suis dit : J’y suis, j’y reste ! ».Dans le courant de l'année 1953, elle change de nom de scène pour adopter celui de Judith Magre qu'elle a conservé définitivement. C'est en 1955 qu'elle se fait remarquer en interprétant le personnage de Marie-Chantal, une jeune bourgeoise sotte et snobinarde au théâtre La Fontaine dans un rôle créé pour elle par Jacques Chazot, aux côtés de Guy Bedos alors jeune débutant. Elle tourne ensuite au cinéma pour des réalisateurs prestigieux tels que René Clair, Julien Duvivier ou Louis Malle.Au théâtre, elle intègre de 1961 à 1962 la compagnie Renaud-Barrault (qu'elle avait déjà côtoyée en 1955), où elle joue Judith, La Cerisaie et L'Orestie. Puis, elle rejoint de 1963 à 1971 le TNP, où elle joue des pièces aussi variées que celles de Brecht, Euripide, Gorki ou Jean Vauthier. En 1963, elle épouse Claude Lanzmann dont elle divorcera en 1971.Tout au long de sa carrière, poursuivie sans discontinuer jusqu'aujourd'hui, elle a su concilier sa vie d'actrice de cinéma avec celle de comédienne de théâtre. Au cinéma, elle tourne en particulier pour Louis Malle, Claude Lelouch, Francis Girod ou plus récemment Anne Fontaine ou Sophie Marceau. Au théâtre, elle a joué pour des metteurs en scène aussi reconnus que Georges Wilson, Jacques Charon, Jean-Michel Ribes, Bernard Murat, ou dernièrement Catherine Hiegel.Judith Magre a été récompensée plusieurs fois par des pairs, qui lui ont décerné en particulier le Molière de la comédienne dans un second rôle en 1990 et le Molière de la comédienne en 2000 et 2006.

Théâtre

  • 1952 : La Farce des ténébreux de Michel de Ghelderode, mise en scène Georges Vitaly, théâtre du Grand-Guignol
  • 1953 : Eté et fumées de Tennessee Williams, mise en scène Jean Le Poulain, théâtre de l'Œuvre
  • 1954 : Portrait de famille de Nino Frank et Paul Gilson, mise en scène Claude Régy, théâtre des Mathurins
  • 1954 : Docteur Jekyll et mister Hyde de Frédéric Dard, mise en scène Robert Hossein, théâtre du Grand-Guignol
  • 1955 : Procès de famille de Diego Fabbri, mise en scène José Quaglio, théâtre de l'Œuvre
  • 1955 : L'Orestie d'Eschyle, mise en scène Jean-Louis Barrault, Festival de Bordeaux, théâtre Marigny
  • 1956 : Les Lingots du Havre d'Yves Jamiaque, mise en scène Jean Lanier, théâtre des Arts
  • 1956 : Huis clos de Jean-Paul Sartre, mise en scène Michel Vitold, théâtre en Rond
  • 1958 : La Paix du dimanche de John Osborne, mise en scène Raymond Gérôme, théâtre des Mathurins
  • 1958 : Le Bal du lieutenant Helt de Gabriel Arout, mise en scène Raymond Gérôme, théâtre des Mathurins
  • 1959 : Les Trois Chapeaux claque de Miguel Mihura, mise en scène Olivier Hussenot, théâtre de l'Alliance française
  • 1959 : Edmée de Pierre-Aristide Bréal, mise en scène Georges Vitaly, théâtre La Bruyère
  • 1960 : La Cerisaie d'Anton Tchekhov, mise en scène Jean-Louis Barrault, Odéon-Théâtre de France
  • 1960 : Les Femmes savantes de Molière, mise en scène Jacques Charon, théâtre des Bouffes-Parisiens
  • 1961 : Judith de Jean Giraudoux, mise en scène Jean-Louis Barrault, Odéon-Théâtre de France
  • 1961 : Le Voyage de Georges Schehade, mise en scène Jean-Louis Barrault, Odéon-Théâtre de France
  • 1962 : L'Orestie d'Eschyle, mise en scène Jean-Louis Barrault, Odéon-Théâtre de France
  • 1962 : La Révélation de René-Jean Clot, mise en scène Jean-Louis Barrault, Odéon-Théâtre de France
  • 1962 : La guerre de Troie n'aura pas lieu de Jean Giraudoux, mise en scène Jean Vilar, cour d'honneur du Palais des Papes (Festival d'Avignon), TNP-théâtre de Chaillot : Cassandre
  • 1962 : L'Otage de Paul Claudel, mise en scène Bernard Jenny, théâtre du Vieux-Colombier
  • 1962 : Le Pain dur de Paul Claudel, mise en scène Bernard Jenny, théâtre du Vieux-Colombier
  • 1962 : Le Père humilié de Paul Claudel, mise en scène Bernard Jenny, théâtre du Vieux-Colombier
  • 1963 : La guerre de Troie n'aura pas lieu de Jean Giraudoux, mise en scène Jean Vilar, cour d'honneur du Palais des Papes (Festival d'Avignon), TNP-Chaillot : Cassandre
  • 1963 : Les Enfants du soleil de Maxime Gorki, mise en scène Georges Wilson, TNP-Chaillot
  • 1964 : Maître Puntila et son valet Matti de Brecht, mise en scène Georges Wilson, TNP-Chaillot
  • 1964 : Romulus le Grand de Friedrich Dürrenmatt, mise en scène Georges Wilson, Cour d'Honneur du Palais des Papes Festival d'Avignon, TNP Théâtre de Chaillot
  • 1964 : Nicomède de Corneille, mise en scène Roger Mollien, cour d'honneur du Palais des Papes (Festival d'Avignon), TNP-Chaillot
  • 1965 : Les Troyennes d'Euripide, adaptation Jean-Paul Sartre, mise en scène Michael Cacoyannis, cour d'honneur du Palais des Papes (Festival d'Avignon), TNP-Chaillot
  • 1966 : Poussière pourpre de Seán O'Casey, mise en scène Georges Wilson, TNP-Chaillot
  • 1966 : Les Troyennes d'Euripide, adaptation Jean-Paul Sartre, mise en scène Michael Cacoyannis, cour d'honneur du Palais des Papes (Festival d'Avignon), TNP-Chaillot
  • 1966 : Huis clos de Jean-Paul Sartre, théâtre de Bourgogne
  • 1968 : Le Diable et le Bon Dieu de Jean-Paul Sartre, mise en scène Georges Wilson, TNP-Chaillot
  • 1968 : Après la pluie de John Bowen, mise en scène René Dupuy, théâtre de l'Athénée-Louis-Jouvet
  • 1969 : Le Diable et le Bon Dieu de Jean-Paul Sartre, mise en scène Georges Wilson, TNP-Chaillot
  • 1969 : Le Vison voyageur de Ray Cooney et John Chapman, mise en scène Jacques Sereys, théâtre du Gymnase
  • 1969 : 7 + quoi ? de François Billetdoux, théâtre du Gymnase
  • 1970 : Opérette de Witold Gombrowicz, mise en scène Jacques Rosner, TNP-Chaillot
  • 1970 : Le Diable et le Bon Dieu de Jean-Paul Sartre, mise en scène Georges Wilson, cour d'honneur du Palais des Papes (Festival d'Avignon), TNP-Chaillot
  • 1971 : Les Prodiges de Jean Vauthier, mise en scène Claude Régy, TNP-Chaillot
  • 1971 : Turandot ou le Congrès des blanchisseurs de Bertolt Brecht, mise en scène Georges Wilson, TNP-Chaillot
  • 1972 : Play Strindberg de Friedrich Dürrenmatt, mise en scène Yves Gasc, théâtre des Mathurins
  • 1972 : Eugénie Kopronime de René Ehni, mise en scène Jacques Rosny, théâtre Hébertot puis Espace Cardin
  • 1974 : Sodome et Gomorrhe de Jean Giraudoux, mise en scène Roland Monod, Tréteaux de France
  • 1974 : Monsieur Amilcar d'Yves Jamiaque, mise en scène Jacques Charon, théâtre des Bouffes-Parisiens
  • 1975 : On loge la nuit-café à l'eau de Jean-Michel Ribes, mise en scène de l'auteur, Festival du Marais puis Espace Cardin
  • 1976 : Affabulazione de Pier Paolo Pasolini, mise en scène Peter Lotschak, Espace Cardin
  • 1976 : Ton nom dans le feu des nuées, Elisabeth de Jean Vauthier, mise en scène Marcel Maréchal, Théâtre du Gymnase de Marseille puis Théâtre national de l'Odéon
  • 1977 : Ismène de Yánnis Rítsos d'après Louis Aragon, mise en scène Patrice Kerbrat,théâtre de la Gaîté-Montparnasse
  • 1978 : Le Préféré de Pierre Barillet et de Jean-Pierre Grédy, mise en scène Michel Roux, théâtre de la Madeleine
  • 1978 : La Mouette d'Anton Tchekhov, mise en scène Pierre Franck, théâtre de l'Atelier
  • 1979 : Ardèle ou la Marguerite de Jean Anouilh, mise en scène Pierre Mondy et Roland Piétri, théâtre Hébertot
  • 1982 : Night and Day de Tom Stoppard, mise en scène Jacques Rosner, Maison de la culture André-Malraux de Reims puis Nouveau Théâtre de Nice
  • 1982 : Sodome et Gomorrhe de Jean Giraudoux, mise en scène Jean-François Prévand, théâtre de la Madeleine
  • 1982  : La Célestine de Fernando de Rojas, mise en scène Jean-Claude Amyl
  • 1982 : De la cave au grenier, un corps entier de songes de Jacques Roubaud, mise en scène Michael Lonsdale, Tinel de la Chartreuse Villeneuve-les-Avignon (Rencontres d'été de la Chartreuse) puis Festival d'Avignon
  • 1983 : Les Séquestrés d'Altona de Jean-Paul Sartre, mise en scène Jean-Pierre Bisson
  • 1984 : Les Temps difficiles d'Édouard Bourdet, mise en scène Pierre Dux, théâtre des Variétés
  • 1985 : La Bataille de Waterloo de Louis Calaferte, mise en scène Jean-Pierre Miquel, studio des Champs-Elysées
  • 1986 : Révoltés d'Arnold Wesker, Jean Tardieu, Jean-Michel Ribes, mise en scène Jean-Michel Ribes
  • 1986 : Les Justes d’Albert Camus, mise en scène Jean-Pierre Miquel, Théâtre national de l'Odéon
  • 1987 : Inventaires de Philippe Minyana, mise en scène Dominique Bertola, Robert Cantarella, Philippe Minyana, La Criée
  • 1987 : Fièvre romaine d’Edith Wharton, mise en scène Jean-Claude Buchard
  • 1988 : Une visite inopportune de Copi, mise en scène Jorge Lavelli, Théâtre national de la Colline puis Nouveau Théâtre d'Angers
  • 1989 : Les Petits Aquariums de Philippe Minyana, mise en scène Robert Cantarella, [Théâtre national de la Colline
  • 1990 : Greek (à la Grecque) de Steven Berkoff, mise en scène Jorge Lavelli, Théâtre national de la Colline
  • 1991 : Déjeuner chez Ludwig W. de Thomas Bernhard, mise en scène Jacques Rosner, Théâtre Daniel-Sorano de Toulouse puis Théâtre national de la Colline
  • 1992 : Greek (à la Grecque) de Steven Berkoff, mise en scène Jorge Lavelli, Théâtre national de la Colline
  • 1992 : Notes de service de Jean Vilar, direction artistique Claude Santelli, Festival d'Avignon
  • 1994 : Ce qui arrive et ce qu'on attend de Jean-Marie Besset, mise en scène Patrice Kerbrat, théâtre des Mathurins
  • 1994 : L'oiseau n'a plus d'ailes d'après Peter Schwiefert, mise en scène François Duval, théâtre des Mathurins (voix off)
  • 1994 : Le Landau qui fait du bruit de Jean-Louis Bourdon, mise en scène de l'auteur, La Criée puis théâtre de Nice
  • 1996 : Un cœur français de Jean-Marie Besset, mise en scène Patrice Kerbrat, Centre national de création d'Orléans puis théâtre Hébertot
  • 1996 : La Cour des comédiens d'Antoine Vitez, mise en scène Georges Lavaudant, cour d'honneur du Palais des Papes (Festival d'Avignon)
  • 1996 : Le Siège de Leningrad de José Sanchis Sinisterra, mise en scène Dominique Poulange, TNP-Villeurbanne puis Théâtre national de la Colline
  • 1997 : Qui a peur de Virginia Woolf ?d’Edward Albee, mise en scène Jean-Luc Revol
  • 1998 : La Mer d’Edward Bond, mise en scène Jacques Rosner, Théâtre Daniel-Sorano de Toulouse]
  • 1999 : Les Dingues de Knoxville de et mise en scène Joël Jouanneau, Théâtre de l'Est parisien
  • 1999 : Shirley, adaptation et mise en scène Caroline Loeb d'après les carnets du peintre américain Shirley Goldfarb, monologue joué au théâtre du Petit Chien dans le cadre du festival off d'Avignon
  • 2000 : Les Parents terribles de Jean Cocteau, mise en scène Jean-Claude Brialy
  • 2000 : Shirley, adaptation et mise en scène Caroline Loeb, théâtre du Rond-Point puis théâtre La Bruyère
  • 2001 : Emy’s View de David Hare, mise en scène Bernard Murat, théâtre Hébertot
  • 2002 : La Folle de Chaillot de Jean Giraudoux, mise en scène François Rancillac, théâtre de l'Athénée-Louis-Jouvet
  • 2004 : La Profession de Madame Warren de George Bernard Shaw, mise en scène Michel Fagadau, Comédie des Champs-Élysées
  • 2005 : Dieu est un steward de bonne composition d'Yves Ravey, mise en scène Jean-Michel Ribes, théâtre du Rond-Point puis Théâtre national de Nice et tournée
  • 2006 : Histoires d'hommes de Xavier Durringer, mise en scène Michel Didym, Pépinière Opéra
  • 2007 : Une liaison pornographique de Philippe Blasband, mise en scène Steve Suissa, Théâtre Marigny
  • 2008 : Rêve d’automne de Jon Fosse, mise en scène David Géry, théâtre de l'Athénée-Louis-Jouvet
  • 2009 : La Marche de Bernard-Marie Koltès, mise en scène Michel Didym, Arsenal de Metz
  • 2010 : Les Combats d'une reine de Grisélidis Réal, mise en scène Françoise Courvoisier, Théâtre des Halles (Festival off d'Avignon)
  • 2010 : Et l'enfant sur le loup de Pierre Notte, mise en scène Patrice Kerbrat, théâtre de l'Union puis théâtre du Rond-Point
  • 2012 : Rose de Martin Sherman, mise en scène Thierry Harcourt, Pépinière Théâtre
  • 2013 : Inventaires de Philippe Minyana, mise en scène Robert Cantarella, théâtre de Poche Montparnasse
  • 2013 : Toutes les dates de naissance et de mort de Régis de Martrin-Donos, mise en espace de Gilbert Désveaux, tournée
  • 2013 : Dramuscules de Thomas Bernhard, mise en scène Catherine Hiegel, théâtre de Poche-Montparnasse

Dernière MAJ le 02/03/2014