Biographie de Lina Margy

Native de Bort les Orgues, en Corrèze, dans l'année 1914, Marguerite Verdier alias Lina Margy compte plusieurs succès à son actif.

En 1943, elle crée la chanson de Jean Dréjac « Ah ! Le petit vin blanc » qui devient un hymne à la Libération. La partition avec les paroles (le « petit format » comme on l'appelle à l'époque) est l'un des plus vendus de l'immédiat après-guerre. En 1947, Lina Margy récidive avec « Voulez-vous danser grand-mère ? », un succès repris par Chantal Goya en 1979. On lui doit également d'autres refrains comme sa reprise de « L'Hirondelle des faubourgs » ou « Comme une chanson » de Jean Tranchant.

Sorte de Mimi Pinson de la chanson, Lina Margy se distingue par ses chansons réalistes et néanmoins joyeuses et se reconnaît à sa façon de rouler les « r ». Sa voix enjouée et légèrement nasillarde fait un tabac dans les music-halls et cabarets à Paris et en province. Symbole d'une France qui veut oublier la guerre et renouer avec les plaisirs, elle diffuse cette image lors de plusieurs tournées à travers le monde.

La période de gloire passée, Lina Margy aide à faire connaître de jeunes auteurs-compositeurs qu'elle reprend dans son tour de chant. Elle interprète notamment des chansons de Georges Brassens et de Jacques Brel. Tombée dans l'oubli au cours des années suivantes, elle meurt à Paris le 13 novembre 1973 et est inhumée au cimetière de Montrouge (Hauts de Seine).

Dernière MAJ le 31/07/2015