Vincent Delerm

Entre un père, Philippe Delerm, professeur de lettres et écrivain renommé de La Petite gorgée de bière et autres plaisirs minuscules, et une mère, Martine, illustratrice de livres pour la jeunesse, l'enfance de Vincent Delerm ronronne dans l'éternel paysage romanesque de Rouen. C'est à Évreux, dans l'Eure, qu'il naît le 31 août 1976.

Des années soixante-dix qu'il a effleurées, il a gardé les traces de l'insouciance. Et de la décennie suivante, passée à écouter Madness, The Smiths et The Cure, il a conservé cet oeil un brin cynique sur ses contemporains. Tout est là retranscrit dans ses chansons préparées comme des mets à la sauce aigre-douce, fourmillant de détails anodins et de mots choisis avec minutie.

Plus tard, à l'âge des choix, Vincent Delerm envisage une déviation au parcours fléché des études supérieures en lettres modernes. Il s'initie au piano en autodidacte, et pratique l'écoute intensive des aînés Michel Berger, William Sheller et Alain Souchon, avouant un faible pour le coté kitsh d'Angelo Branduardi. Avec son groupe,Triste Sire, il se laisse aller à ses penchants cold wave.

Pour faire bonne fig… Lire la suite

Dernière MAJ le 05/10/2016