Biographie de Jérôme Soligny

Biographie

Jérôme Soligny habite au Havre, avec sa famille, une maison/studio d’enregistrement. On peut trouver là des traces de ses anciens groupes, Lipstick, Jay & The Way, des photos de lui avec les artistes qu'il voit régulièrement (de David Bowie à Brett Anderson, en passant par Neil Tennant, Alice Cooper, Bryan Ferry, Chris Martin ou Ryuichi Sakamoto).On a pu lire dans la presse des commentaires élogieux sur ses disques, “Heydays Are Gone” (produit par Elliott Murphy), “Two Girls Old” ou “Thanks For The Wings” (enregistré avec le pianiste Mike Garson) qui n'ont connu qu'un succès d'estime, mais lui valent une réputation d'artiste rare. Jérôme Soligny a consacré plusieurs ouvrages à David Bowie (le plus récent est paru chez 10/18 en juin 2002) et un, cosigné avec son ami Etienne Daho, à Françoise Hardy. Il a également édité deux recueils de poèmes ("Gazebo Regrets/ Years Ago Secrets" et "Lullaby The Sea"). Depuis 1989, on peut lire ses articles dans Rock&Folk, dont il est l’un des piliers et aujourd’hui (Conseiller de la Rédaction depuis le milieu des années 1990).Jérôme Soligny a choisi de chanter en anglais (sa seule tentative en langue normande, un 45-tours trompeusement intitulé “Bye Bye Love”, est restée sans lendemain).Collaborateur prisé, Jérôme Soligny compose parfois au profit des autres ainsi qu’il l’a fait par exemple pour Étienne Daho (“Duel au soleil”, “La Baie”, "La Vie Continuera"…), Valli (“Place de la Madeleine”), Dani (“Cette histoire commence”), Lio (“L’autre joue”, “Je me tords”, etc.) ou plus récemment Indochine (“Like A Monster”) et Luz Casal (“Un Nuevo Dia Brillara”). Il a également produit quelques disques en tant que réalisateur artistique (et remixé de nombreuses chansons sous le pseudonyme Ocean Now!), et on peut écouter ses arrangements sur certains enregistrements de Cheb Khaled, Nina Morato, Les Innocents, Marc Minelli, Helena Noguerra, Peter Kingsbery, Nolorgues ou Zézé Mago.En 1995, Jérôme Soligny a été sollicité pour composer le “Thème du Pont de Normandie”, diffusé le jour de l’inauguration (et lors des reportages télévisés) de ce trait d’union entre les deux rives de la Seine, et qui a accompagné de nombreuses émissions consacrées à l’ouvrage.Il a également composé, l’année suivante, les thèmes de la première édition des Féeries Nautiques, le fameux spectacle pyrotechnique musical. Durant la seconde moitié des années 1990, ses services de musicien ont aussi été requis pour agencer la bande-son de la deuxième édition des Féeries Nautiques, et pour composer quelques plages musicales diffusées lors d’un des départs de la Transat.Le cinéma qu’il aime tant (il dirige la rubrique Vidéo/DVD de Rock&Folk depuis plus de 15 ans), a requis ses services, Arnaud Sélignac lui ayant demandé d’écrire la musique de son film “Gawin”. On peut également entendre certaines de ses chansons dans des long-métrages et notamment "With You Tonight" dans "La Fracture du myocarde" de Jacques Fansten.Ami de musiciens qu’il fréquente régulièrement, Jérôme a travaillé en tant que rédacteur pour les Beatles et David Bowie (via leur maison de disques, EMI), et aussi pour Dave Stewart, Bryan Ferry ou tout récemment Iggy Pop (via vente-privee.com). Il est aussi régulièrement sollicité pour animer des conférences de presse (Paul McCartney, Coldplay, Iggy Pop), rédiger des notes de livret, des programmes de festival et des biographies de musicien.Depuis une douzaine d'années, il est également chroniqueur pour fnac.com, traducteur/rédacteur de biographies pour EMI et considéré comme l’un des spécialistes français des Beatles et du glam rock - il a traduit l'autobiographie de Tony Visconti en 2007, Jérôme Soligny travaille constamment sur de nouveaux projets. Il a publié “Island Of Distress”, un EP de quatre chansons (dont il a réalisé les clips), fin 2009, et son prochain album, enregistré avec Mike Garson et Dominique Garriot, devrait paraître en 2013.En 2009 et 2010, Jérôme Soligny a exposé certains de ses photos, dans le cadre d'un parcours photoraphique, lors de deux expositions au Havre ("London By Two" et "Rétrocolor" au Salon Kamel) et une à Villerville.En 2010, à la demande du duo électronique qu’il suit depuis les premiers enregistrements, Jérôme Soligny a rédigé le programme du Domaine Privé de Air à la Cité de la Musique et à la Salle Pleyel. Cette même année, comme il l’a déjà été par EMI/Apple pour le lancement de l’album “Love” des Beatles ou les albums remasterisés des quatre de Liverpool en 2009, Jérôme a été sollicité par le label français Naïve en tant que conseiller du lancement de “We Were So Turned On”, la compilation de reprises de chansons de David Bowie interprétées par de nombreux artistes internationaux et français, parmi lesquels Duran Duran, Carla Bruni, Étienne Daho et Lipstick Traces, le premier groupe de son fils Thomas.En 2010 également, il a participé à l'ouvrage collectif "Rock Français" (éditions Hoëbeke) à la demande de Philippe Manœuvre, y chroniquant des albums d'Indochine, Étienne Daho et Phoenix.En 2011, Jérôme Soligny a publié Je suis mort il y a 25 ans, son premier roman en partie autobiographique. Il a aussi commencé à donner des conférences sur David Bowie, le glam rock, le rock anglais et les Beatles, entre autres sujets qu'il affectionne.En 2012, Jérôme Soligny a signé aux Éditions de la Table Ronde qui publieront Writing On The Edge, l'ouvrage qui rassemble vingt années d'écrits rock sur lequel il travaille depuis 2008, en 2013. Le même éditeur publiera Je suis mort il y a vingt-cinq ans en poche en 2013. Au printemps, Jérôme Soligny a rejoint l'écurie de compositeurs de musique de film de l'agence Cinélite et il a officié, en juillet, en tant que conseiller artistique du festival musical Deauville Barrière Music. Il s'est également attaqué à la suite de Je suis mort il y a vingt-cinq ans, un nouveau roman intitulé Crazy Little Thing à nouveau en partie autobiographique, basé sur des faits antérieurs. La même année, Jérôme Soligny a été sollicité par les prestigieuses éditions Taschen pour présenter à Paris le photographe de la beatlemania Harry Benson lors du lancement de son ouvrage consacré aux Beatles à la librairie parisienne. Il a également rédigé les 30 chroniques des CD inclus dans les 3 coffrets La discothèque idéale de Philippe Manœuvre. Pour EMI, Jérôme Soligny a traduit et rédigé des textes pour le site du label et de nombreux communiqués de presse (notamment ceux qui accompagnent les rééditions des albums des Beatles en vinyle, et des disques prestigieux de Peter Gabriel, Massive Attack ou Deep Purple), ainsi que le livret du CD 50 nuances de Grey. Jérôme Soligny est cité par Iggy Pop dans la préface de Rock&Folk History 1966-2012 publié en octobre chez Albin-Michel.

Source

D'après une biographie de François Gorin.

Dernière MAJ le 24/02/2014