Biographie de Bévinda Ferreire

Bévinda Ferreire est née le 2 septembre 1961 à Fundao (Portugal) et grandit en Bourgogne où ses parents s'installent deux ans après. La Franco-Portugaise qui depuis son enfance souhaite faire de la chanson son métier, se passionne pour celle de son pays d'adoption. Avec son frère, elle mène un groupe qui se produit dans les bars et à diverses occasions festives, interprétant des classiques de la chanson francophone.

C'est en 1992 que la carrière de Bévinda prend un nouvel essor après son déménagement à Paris. Plusieurs années à écumer les scènes de la capitale précèdent son premier album Fatum sorti en 1994. Le disque chanté en portugais dénote encore l'influence de Cesaria Evora, dont la morna se marie avec le fado propre à la chanteuse. Il en est de même pour les albums suivants Terra e Ar (1996) et Pessoa em Pessoas (1997), ce dernier en hommage à l'écrivain lusitophone. Les principaux titres de ces trois opus sont repris dans un tour de chant conclu par le Live à La Chapelle en 1998, capté au coeur du monument historique parisien.

Le fado de Bévinda se caractérise par son ouverture sur les musiques du monde, et plus particulièrement de l'Asie où la chanteuse séjourne à plusieurs reprises (du Népal en Inde ou au Pakistan et du Cambodge à la Mongolie) et d'Afrique du Nord. De ces pérégrinations, elle ne rapporte pas que des souvenirs de carte postale mais des idées qu'elle intègre à sa musique, sur les albums Chuva de Anjos (1999), Alegria (2001), Em Caminho (2002) et Luz (2005).

L'année suivante, Bévinda retourne à ses amours de jeunesse en s'attaquant au répertoire de Serge Gainsbourg. L'album Gainsbourg Tel Qu'elle (1958-1968) couvre principalement la première période de l'auteur du « Poinçonneur des Lilas ». Une fois cette parenthèse fermée et un nouvel album en public paru (Outubro - Live at Suoni Migranti en 2007), Bévinda ouvre une trilogie consacrée à Fernando Pessoa avec le spectacle Opium à bord, le conte musical Billes de Gum (sorti en disque en 2011) et l'album Lusitania, publié début 2011.

Dernière MAJ le 31/07/2015