Biographie de Jacques Bodoin

Sketchs

Il s'est notamment rendu célèbre par ses sketchs qui sont devenus des classiques du genre :
  • La table de multiplication
  • La leçon d'anglais
  • La panse de brebis farcie.
Il est également le créateur du personnage de Philibert (cancre notoire).

Cinéma et télévision

Ses talents d'animateurs ont également pu être appréciés à la télévision. Il a en effet présenté, en compagnie d'Annie Fratellini, une émission pour la jeunesse (Le bœuf, l'âne et leurs amis) l'après-midi du 24 décembre 1966 sur la première chaîne ; émission réalisée, comme souvent dans les années soixante, par Jean Nohain, André Leclerc et Gabrielle Sainderichin.
  • Le Viager (1971)
  • La Grande Vadrouille (1966)
  • Vidocq (1967)
  • Minouche (1969)

Dessins animés et Marionnettes

Il a prêté sa voix à quelques personnages truculents :
  • Pollux (Le Manège enchanté de 1965 à 1975). Il a donné l'accent « british » à ce petit chien dandy, ce qui le caractérise tout particulièrement.
  • Le Grand Yaka dans Titus le petit lion, série télévisée créée et réalisée par Aline Lafargue. Aux côtés de sa femme, Micheline Dax, le comédien est la voix du Grand Yaka, maître du pays de Jaimadire, grand amateur de croissants et symbole du Mal que Titus doit affronter. Jacques Bodoin y fait également les voix du pingouin-majordome Moska, du pélican Melchior et de Cela (l'un des singes). Les 65 épisodes diffusés (sur 78 réalisés) remportent un grand succès, malgré ou peut-être à cause d'une diffusion qui commence le 11 mai 1968…
  • Le Chamelier chanteur dans Astérix et Cléopâtre (1968)
  • Lucky Luke dans Lucky Luke lui emprunte ensuite sa voix (1972).
Il a aussi participé aux premiers doublages des classiques de Walt Disney :
  • Mickey, Donald, Jiminy Cricket dans Coquin de printemps (1947) (1 doublage)
  • Les souris Jaq et Gus dans Cendrillon (1950) (1 doublage)
  • Le loir dans Alice au pays des merveilles (1951) (1 doublage)

Théâtre

  • 1960 : Les Assassins du bord de mer de Jean Guitton, mise en scène Robert Manuel, Théâtre des Arts
  • 1961 : Que les hommes sont chers ! de Jaime Silas, mise en scène Robert Manuel, Théâtre Daunou
  • 1962 : Le Guilledou de Michael Clayton Hutton, mise en scène Robert Manuel, Théâtre Michel
  • 1969 : Interdit au public de Jean Marsan, mise en scène Jean Le Poulain, Théâtre des Célestins
  • 1974 : The Tour de Nesles d'Alec Pierre Quince d'après Alexandre Dumas, mise en scène Archibald Panmach, Théâtre de la Porte-Saint-Martin

Opérette

  • 1960 : La Chauve-Souris de Johann Strauss II, rôle de « Tourillon » (film TV) Orchestre et Chœurs de l'ORTF sous la direction de JC Hartemann.

Sa vie de famille

Dans les années 1960, alors marié à l'actrice Micheline Dax, Jacques Bodoin s'installe à Méréville dans l'Essonne. Il participe alors à la vie locale notamment en acceptant d'organiser plusieurs rétrospectives costumées.Leur fille Véronique Bodoin est comédienne et animatrice de télévision.Jacques Bodoin vit actuellement dans la Drôme provençale.

Dernière MAJ le 24/02/2014