Biographie de Mélanie Dahan

Artiste dans l'âme et chanteuse de talent, Mélanie Dahan participe dès l'âge de onze ans à un spectacle musical monté par une troupe baptisée Les Gavroches.? Plus que tout autre genre, le jazz vocal la touche de plein fouet à l'écoute d'Ella Fitzgerald ou du « Unforgettable » chanté en duo différé par Natalie Cole et son père Nat « King » Cole.

À l'automne 2001, Mélanie Dahan forme son premier quartette avec lequel elle fait la tournée des clubs parisiens. Au diplômes d'école de commerce, elle préfère les bancs de conservatoires (Studio des Variétés, Académie Bill Evans, écoles de jazz) et les lumières de la scène. En 2005, sa place de finaliste au Concours du festival de Juan-les-Pins et son Prix « Jeune espoir du jazz vocal français » au festival Les Couleurs du Jazz (Corbeil-Essonnes) lui ouvrent les portes des studios.

La rencontre du pianiste Giovanni Mirabassi débouche sur un projet d'album concrétisé en 2008 avec la sortie de La Princesse et les Croque-Notes sur lequel figurent également les complices Marc-Michel Le Bévillon (contrebasse), Pierrick Pédron (saxophone), Olivier Ker Ourio (harmonica) et Matthieu Chazarenc (batterie). Ce premier essai reçoit un bon accueil de la part de la presse qui voit en Mélanie Dahan une future étoile jazz pop.

Trois ans plus tard, à l'été 2011, l'album Latine emmène la chanteuse vers les contrées tropicales. Entourée par Giovanni Mirabassi, Marc-Michel Le Bévillon, le batteur Lukmil Perez et le quatuor Storycordes, Mélanie Dahan fait swinguer Jacques Brel, Léo Ferré, Charles Trenet ou Maxime Le Forestier aux côtés de standards brésiliens.

Dernière MAJ le 31/07/2015