Biographie de David McNeil

Fils naturel de Marc Chagall et de Virginia Haggard (alors mariée à un Américain), David McNeil voit le jour le 22 septembre 1946 à High Falls, dans l'État de New York, aux États-Unis. Élevé en France puis en Belgique, il passe ses étés entre Saint-Tropez et Antibes, à rêver de cinéma et de chanson.

Parallèlement à des débuts dans le cinéma underground, cet admirateur de Bob Dylan et de Donovan propose ses chansons au label Saravah qui édite en 1968 ses premiers 45 tours « Don't Let Your Chance Go By » et « Indigo », grâce à la complicité de Pierre Barouh. En 1972, son premier album renferme le morceau-titre que reprendra avec succès Yves Montand huit ans plus tard et Hollywood« La Lamentable aventure de Simon Wiesenthal », bien reçu par le « chasseur de nazis ». À travers un style d'écriture ciselé incluant allitérations et jeux de mots, David McNeil s'attache rapidement l'admiration de ses pairs.

En 1976, son troisième album J'ai Déjà Fait Mon Arche, J'attends Les Animaux contient un autre classique, « Papa jouait du rock'n'roll ». Ses chansons très référencées, inspirées par le blues, la country, le folk et le rock'n'roll des pionniers, aboutissent à un univers pop rock aussi efficace que subtil. En 1977, David McNeil signe le thème de la bande originale du film Blue jeans. L'album Funky-Punky paru l'année suivante sur RCA inclut « Magicien » et « La Grande dame de la chanson française ». En 1979 sort Roule Baba Cool avec « 40, rue Monsieur Le Prince » et « La Fille au pull-over », suivi de Rucksack Alpenstock en 1980.

Faute de succès personnel, David McNeil en apporte à d'autres : « Mélissa » pour Julien Clerc, « Latin Lover » pour Sacha Distel, « J'veux du cuir » pour Alain Souchon (qui avait déjà repris « Casablanca ») et « Transat en solitaire » pour Jacques Dutronc. Retiré des tournées pendant une décennie, l'auteur-compositeur revient à la chanson en 1991 avec l'album Seul Dans Ton Coin, primié par l'Académie Charles-Cros (tout comme Funky-Punky), sur lequel figure le duo-titre avec Alain Souchon. En 1995 paraît l'anthologie Les Années RCA - Intégrale 1978-1982. L'année suivante, le titre « Quand la lettre est jolie » est réalisé avec Laurent Voulzy sous l'intitulé David McNeil et les Chanteurs Camouflés.

L'année 1997 est l'occasion d'un retour sur la scène de l'Olympia à Paris ; les invités et amis se pressent pour chanter avec lui. Maxime Le Forestier, Robert Charlebois, Laurent Voulzy, Renaud, Julien Clerc et Alain Souchon sont de la partie. Plus d'une décennie passe avant de réentendre, en 2014, David McNeil dans l'album Un Lézard en Septembre, auquel participent la famille Souchon, Julien Voulzy, Robert Charlebois, Michel Jonasz, Françoise Hardy et Matthieu Chédid. Également écrivain, David McNeil a publié neuf ouvrages chez Gallimard dont Quatre mots, trois dessins et quelques chansons en 2014.

Dernière MAJ le 04/09/2015