Biographie de Francis Lai

Francis Lai, né le 4 avril 1932 à Nice (Alpes-Maritimes), débute en tant qu'accordéoniste du poète et chanteur Bernard Dimey, avec qui il écrit des chansons pour le gratin de l'époque : Édith Piaf (« L'Homme de Berlin », 1961), Juliette Gréco, Mouloudji et Yves Montand.

C'est par leur ami commun Pierre Barouh que Francis Lai fait la rencontre qui va transformer son activité et sa vie : celle du réalisateur débutant Claude Lelouch. Leur première collaboration s'avère un succès retentissant avec Un Homme et Une Femme (1966) et son thème chanté par Nicole Croisille, reprise des centaines de fois (le film décroche un Oscar à Hollywood). Ce qui deviendra l'un des plus grands tandems alliant musique et cinéma, à l'instar de Nino Rota pour Federico Fellini, se poursuit sur Vivre Pour Vivre (1967), 13 Jours en France (1968), La Vie, L'Amour, La Mort (1969), Un Homme Qui Me Plaît et Le Voyou (1970).

En 1970, après avoir servi Terence Young (Mayerling) et René Clément (Le Passager de la Pluie), la consécration s'abat tôt sur Francis Lai qui voit sa partition de Love Story récompensée par un Oscar. Le thème « Where Do I Begin », interprété par Andy Williams, est aussitôt repris par Mireille Mathieu (« Une histoire d'amour »). Parallèlement, le compositeur signe des chansons pour Serge Reggiani, Dalida, Isabelle Aubret, Noëlle Cordier, Nicoletta, Séverine et le célèbre « La Bicyclette » pour Yves Montand.

En 1972, Johnny Hallyday est l'interprète de « L'Aventure c'est l'aventure », thème du film homonyme de Claude Lelouch, pour lequel Francis Lai compose entre autres bandes originales Mariage et Le Chat et la Souris (1974), Le Bon et les Méchants (chanson pour Jacques Dutronc, 1977), À Nous Deux (1979) et le grand succès Les Uns et les Autres (1980). Le Niçois s'attelle également à celles d'Emmanuelle 2 (1975), Le Corps de Mon Ennemi (Henri Verneuil) et Âmes Perdues (Dino Risi, 1976), et le grand succès de David Hamilton, Bilitis. En 1979, il signe son propre album solo Paris-New York.

Au cours de la décennie suivante, l'association entre Lai et Lelouch débouche sur d'autres succès : Édith et Marcel (1982, avec « Je n'attendais que toi » par Charles Aznavour), Un Homme et Une Femme : Vingt Ans Déjà (1986), Itinéraire d'Un Enfant Gâté (1988), qui lui vaut son premier César, et Il Y A Des Jours... Et Des Lunes (1990). Un autre réalisateur s'attache les services du compositeur : Claude Zidi lui commande les musiques des films Les Ripoux (1984), Association de Malfaiteurs (1987), Ripoux Contre Ripoux (1989) et Ripoux 3 (2003). Présent sur tous les fronts, Francis Lai alterne bandes originales (Canicule d'Yves Boisset ; Bernadette de Jean Delannoy ; L'Inconnu Dans La Maison de Georges Lautner ; Les Clés de Paradis de Philippe de Broca) et chansons pour Linda de Souza, Richard Berry, Jean Guidoni, Arielle Dombasle, Philippe Léotard et Patricia Kaas (Les Misérables, 1995).

Durant les années 1990, Claude Lelouch lui confie les musiques de Hommes, Femmes : Mode d'Emploi (1996), Hasards ou Coïncidences (1998) et Une Pour Toutes (1999). La collaboration, fructueuse depuis les années soixante, se poursuit avec Les Parisiens (2004), Le Courage d'Aimer (2005), Ces Amours-Là (2010) et Salaud On T'aime (2014) alignant au générique les noms de Johnny Hallyday et Eddy Mitchell. Les deux partitions suivantes, Un Plus Une (2016) et Chacun Sa Vie (2017), seront les dernières pour Francis Lai, qui décède dans sa ville natale de Nice, le 7 novembre 2018, à l'âge de 86 ans.

Dernière MAJ le 20/11/2018