Biographie de Twin Twin

Composé du parolier et slammeur Lorent Idir, de son frère jumeau François Djemel aux platines et du beatboxer Patrick Biyik, Twin Twin commence par décliner son mélange musical dans les squats parisiens du collectif Black & White Skins (avec Hindi Zarah, Hugh Coltman, Lippie, etc). Les frères ont collaboré avec François Jeanneau et le cinéaste Leos Carax. De son côté, Patrick Biyik a travaillé avec Daby Touré et Namasté.

Rapidement, la réputation du trio fait le tour de la région, notamment grâce à une place en finale du concours Zebrock (Seine-Saint-Denis), puis leurs sélections aux festivals Chorus des Hauts-de-Seine et Paris Jeunes Talents. Parallèlement, Twin Twin arpente les scènes artistique et mode en jouant dans des performances de plasticiens ou en faisant le show pour Andrea Cews ou Agnès B qui met en scène leur set dans une forêt de sapins en carton.

C'est en 2010 que les choses décollent pour Twin Twin. Cette année-là, le groupe remporte le concours « Lance-toi en live » patronné par le label digital Believe et Ricard S.A. Live Music, grâce à une vidéo aussi gratinée que sa musique. Cette victoire permet aux faux jumeaux d'enregistrer leur premier EP digital et de partir en tournée avec BB Brunes et VV Brown du 27 mai au 16 juin 2010. Twin Twin est également lauréat du Grand Prix SFR Jeunes Talents, du FAIR 2011 et de Paris Jeunes Talents. Fin 2011, le trio signé par Warner revient en force avec l'EP By My Side, prélude à un premier album attendu au printemps 2012 et sorti un an plus tard : Vive La Vie.

En 2014, Twin Twin sort d'un l'anonymat relatif par sa sélection au 59ème Concours Eurovision de la chanson avec le titre « Moustache », conforme à l'esprit loufoque du trio. Au moment de l'heure de vérité, le 10 mai à Copenhague, les espoirs s'envolent quand le groupe est relégué à la dernière place par les votants. D'autant qu'il s'agit du plus mauvais score réalisé par une participation française.

Dernière MAJ le 31/07/2015