Didier Barbelivien

Ironiquement, celui qui sera amené à chanter « Quitter l'autoroute pour voir les villages de France » est né en plein coeur de la capitale, dans le XIVème arrondissement de Paris, le 10 mars 1954. Fils de commerçants pas spécialement mélomanes, Didier Barbelivien ne connaît guère, durant son enfance, d'autre source d'inspiration musicale que les 45 tours qu'il achète et les cours de solfège dispensés à l'école.

Désireux de devenir chef d'orchestre, il échoue cependant son entrée au Conservatoire et, tout en suivant ses études au lycée, il se lance dans la composition freelance, seul dans son coin et ose enfin proposer ses textes à une maison de disques,en l'occurrence Polydor. Parmi les morceaux proposés, « Je t'aime nue » retient l'attention du producteur Jean-Max Rivière qui choisit de donner sa chance au lycée en le faisant entrer en studio. Le 45 tours est un échec, mais Didier Barbelivien a pu voir la réalité du fonctionnement des maisons de disques de l'intérieur et, tout en caressant encore quelques idées de carrière, s'inscrit en fac de Droit afin d'assurer son avenir. L'étude de l'autorité de la chose jugée et de … Lire la suite

Dernière MAJ le 05/10/2016