Biographie de Féloche

Le dénommé Féloche (pour Félix, son vrai prénom), né le 2 décembre 1973, fait son apprentissage musical dans divers groupes de punk et de rock dans les années 1980, passant par Les Nonnes Troppo et le groupe punk ukrainien VV (Vopli Vidopliassova). Il s'adonne ensuite à un parcours des bars en solo puis se prend de passion pour la musique louisianaise et le blues cajun de Clifton Chénier en particulier.

Loin d'être passéiste, Féloche bricole ses chansons sur ordinateur, insufflant à ses titres folk et cajun quelques bouffées de synthétseurs et de samples. Adaptant la palette de sons marécageux du bayou à la sauce française, il prend le pari de mettre cette musique louisianaise locale à l'honneur.

Le chanteur se taille une belle réputation scénique, des planches du Réservoir et de La Maroquinerie (à Paris) aux festivals Fnac Indétendances et au Chantier des Francofolies de La Rochelle en 2008. Sur scène et sur son premier EP Darwin Avait Raison (avec le hit « La Vie cajun ») publié en 2009, Féloche s'entoure du contrebassiste Christophe Malherbe et de la trompettiste et accordéoniste Léa Bulle, également aux samples. Pour l'album homonyme qu'il enregistre l'année suivante, il invite le grand pianiste et interprète Dr. John, spécialement venu de La Nouvelle-Orléans à Orléans (Loiret) pour conclure le duo en son hommage « Dr. John Gris-Gris ». L'album La Vie Cajun paru en janvier 2010 accueille également la comédienne Nora Arnezeder sur la reprise de « Singin' in the Rain ».

Signé par le label Parlophone, Féloche séduit la critique et un public plus large avec l'album Silbo (nom espagnol d'une des rares langues sifflées). Paru en octobre 2013 après l'EP de quatre titres Mythology, ce deuxième opus accueille la chanteuse roumaine Rona Hartner sur le titre « Mythologie », la rappeuse Roxanne Shanté sur « T2Ceux » , La Yegros et King Coya sur « Es El Silbo Gomero » ainsi que son ancienn complice ukrainien Oleg Skrypka sur « Je ne mange pas 6 jours ».

Dernière MAJ le 31/07/2015