Biographie de Lulu Gainsbourg

Le public se souvient des premiers pas de Lulu Gainsbourg sur scène, envoyé sous les projecteurs par son père devant un Zénith plein à craquer. Le gamin âgé de deux ans, complètement affolé, sert d'attraction avant la chanson qui lui est dédiée, « Hey Men Amen ». Né le 5 janvier 1986 à Paris de Serge Gainsbourg et du mannequin Bambou, Lucien Gainsbourg junior se met au piano à cinq ans, l'année où son père décède.

Encouragé par sa mère, qui réalise ainsi le souhait du maître disparu, Lulu Gainsbourg entre au Conservatoire de Paris à huit ans. En 2001, il fait ses débuts au micro (et au piano) pour le duo « Ne dis rien » avec Bambou. Sur ce titre du répertoire paternel, mère et fils sont accompagnés par les connaissances Tony « Thunder » Smith (batterie), John Kumnick (basse) et Stan Harrison (saxophone). L'année suivante, il joue la mascotte du film La Bande du drugstore.

Le diplôme du conservatoire parisien en poche, Lulu Gainsbourg fait un détour par Londres avant de rejoindre Boston où il étudie en 2007 au Berklee College of Music. En juin, il participe à un hommage à son père à la Salle Pleyel, et un an plus tard, compose son premier morceau pour un ami. En 2009, il compose la chanson « Quand je suis seul » pour Marc Lavoine et participe à l'album IRM de sa soeur Charlotte Gainsbourg. Le 28 juillet 2010, il crée sur scène à Tel-Aviv, « Le Sable et le soldat », une rareté paternelle, puis se produit à Angoulême un mois plus tard.

C'est en 2011 que Lulu Gainsbourg se lance véritablement dans une carrière solo. En juillet sort un Jazz EP, avant-goût d'un premier album dévoilé le 14 novembre. Réalisé comme un hommage à son père, From Gainsbourg to Lulu met en avant un casting de stars avec les participations d'Iggy Pop (« Initials B.B. »), Richard Bona (« La Javanaise »), Scarlett Johansson (« Bonnie & Clyde »), Johnny Depp et Vanessa Paradis (« Ballade de Melody Nelson »), Matthieu Chédid (« Requiem pour un con »), Marianne Faithfull (« Manon »), Mélanie Thierry (« Ne dis rien »), Rufus Wainwright, Shane McGowan, Ayo, et Angelo Debarre sur « Le Poinçonneur des Lilas » version manouche. Gainsbourg junior chante lui-même « L'Eau à la bouche » et apporte sa contribution dans l'instrumental « Fresh News from the Stars ». Une mini-tournée passant par le Casino de Paris le 8 novembre est mise sur pied.

Passé l'étape du premier album, Lulu Gainsbourg cherche à s'affirmer comme auteur, compositeur et arrangeur, ce qu'il réalise avec la sortie en début d'année 2015 de Lady Luck. Porté par le morceau-titre dansant, ce deuxième album enregistré entre New York et Londres le voit chanter uniquement en anglais et convier nombre d'invités dont Matthieu Chédid, Anne Hathaway et Ara Starck.

Dernière MAJ le 31/07/2015