Biographie de Guy Mardel

Né le 30 juin 1944 à Oran, dans l'ancienne Algérie française, Mardochée Elkoubi arrive à Paris à l'âge de quinze ans. Étudiant en fac de droit, il délaisse les cours au profit de sa passion pour la musique.

Après sa participation à un orchestre de jazz, il fait ses débuts dans la chanson sous le pseudonyme de Guy Mardel avec le 45 tours « C'est mon bilan d'amour » (AZ), sorti en 1963. Deux ans plus tard, Guy Mardel connaît le plus grand succès de sa carrière avec le titre « N'avoue jamais » écrit par Françoise Dorin, classé troisième au Concours Eurovision de 1965 et vendu par millions.

En pleine période yéyé, Guy Mardel devient une idole de la variété française des années soixante, aux côtés des Hervé Vilard, Alain Barrière et Pascal Danel. Sans rééditer le succès de « N'avoue jamais », le chanteur romantique enchaîne les 45 tours avec « Je voudrais l'oublier », « C'est une larme » et « Qui n'aime pas les filles » en 1968.

Après diverses tentatives pour percer en Espagne, au Brésil et au Japon, Guy Mardel revient en France où il chante « Un arc et des flèches » (1974), compose la musique du film La Situation est grave...mais pas désespérée !, et crée son label MM Records distribué par Phonogram (1977). D'autres simples suivent, « Brésilienne » en 1985 et « Entre nous » en 1986, avant la retraite définitive de Guy Mardel à Jérusalem.

Dernière MAJ le 31/07/2015