Biographie de Pierre Moerlen's Gong

Fondateur du groupe Gong en 1967, l'Australien Daevid Allen quitte la formation en 1974, laissant Pierre Moerlen (né le 23 octobre 1952 à Colmar) aux commandes du vaisseau rock progressif. Le batteur et percussionniste s'entoure de Mireille Bauer, de son frère Benoît Moerlen (percussions) et des nouveaux musiciens que sont l'Américain Hansford Rowe (basse) et François Causse (congas).

L'excellent album Downwind (février 1979) sorti par Arista signe l'acte de naissance du Pierre Moerlen's Gong, dédié aux percussions (vibraphone, marimba, xylophone et autres instruments de frappe) et évoluant sur un terrain jazz rock. Parmi les invités prestigieux qui répondent à l'appel, il faut noter les noms de Mike Oldfield (guitare et cordes), Didier Malherbe (occasionnellement au saxophone), Didier Lockwood (violon), Steve Winwood (claviers) et le guitariste Mick Taylor, libéré de The Rolling Stones.

L'album suivant Time Is the Key (1979) enregistré aux Konk Studios et plus orienté pop rock, ne retient que Pierre Moerlen, Hansford Rowe et le guitariste Bon Lozaga, ainsi que quelques invités dont Allan Holdsworth (guitare) et Peter Lerner (claviers). Le label Arista publie ensuite un Pierre Moerlen's Gong Live en 1980 et un dernier album studio, Leave It Open, où officient François Causse, Hansford Rowe, Charlie Mariano (saxophone), Brian Holloway et Bon Lozaga (guitares).

La première incarnation du Pierre Moerlen's Gong laisse place à un silence de plusieurs années, rompu par une nouvelle mouture avec le groupe suédois Tribute et son guitariste Ake Zieden, qui enregistre l'album Breakthrough (1986) inspiré par la scientologie. Moerlen, Rowe et Zieden poursuivent avec l'album Second Wind (1989), suivi de Full Circle - Live 1988 édité seulement en 2001.

A la suite de l'épisode Gongzilla dans les années 1990 (quatre albums), le Pierre Moerlen's Gong renaît en 2002 pour une tournée et l'enregistrement à Saint-Petersbourg de l'ultime album Pentanine (2005) avec des musiciens locaux. Pierre Moerlen's meurt peu après, le 3 mai 2005, d'une cause indéterminée.

Il a suffi de quelques années pour qu'une poignée de musiciens passionnés poursuivent l'héritage de Pierre Moerlen et recréent son groupe. Le Pierre Moerlen's Gong est reconstitué autour de Sébastien Kohler (guitare), Marc-Antoine Schmitt (basse) et des percussionnistes Matias Canobra (vibraphone), Daniel Bunzli (percussions) et Samuel Klein (batterie). Le quintette entre en studio pour donner une suite discographique à l'oeuvre. Les dernières compositions inédites ainsi que d'autres originales jouées dans un style similaire constituent l'ossature de l'album Tribute paru en 2010 sur le label de l'association dédiée au grand musicien.

Dernière MAJ le 07/10/2015