Biographie de Montgomery

Formé en 1996 à Laval (Mayenne) sous le nom Sold Out par Cédric (chant et basse), Benjamin (guitare) et Mathieu (batterie), le trio, très influencé par le rock de Radiohead, Nirvana ou encore Jeff Buckley et les Pixies, embauche vite Yohan aux claviers et Thomas au bricolage sonore. En 1998, relocalisé à Rennes, le quintette sort une démo baptisée Esmétique. Bien accueillie mais demeurée confidentielle, cette démo leur ouvre tout de même quelques portes.

C’est en avril 2001 que sort un maxi, intitulé Silence. Celui-ci leur permettra de jouer en première partie de groupes comme Silmarils, Dionysos ou Mass Hysteria. A ce moment là, Sold Out opte pour un nouveau patronyme, ce sera Montgomery. Le groupe apparaît sur la compilation Nu Ko en 2002 et partage l’affiche avec le combo pop américain Nada Surf en décembre de la même année.

Après un démarrage difficile, deux albums en deux ans

En 2003, Montgomery signe un nouveau maxi quatre titres homonyme et affine son propre son, en arrangeant ses morceaux pop de bidouillages electro. Le premier album –sans titre- paraît enfin en 2007. Le disque bénéficie d’un joli succès d’estime mais les ventes ne sont pas au rendez-vous. Le groupe, qui se sert autant de la scène que des sessions d’enregistrements pour travailler sur son atmosphère et élaborer de nouvelles directions sonores, est lauréat du FAIR et du concours CQFD en  2007.

La popularité du groupe s’accroît alors de semaines en semaines. En mai 2009 sort le deuxième opus de Montgomery, baptisé Stromboli. Emmené par les singles « 6 bonnes raisons » et « Baleine », le disque est encensé par la presse rock (notamment par Les Inrockuptibles), qualifiant Montgomery de nouveau porte drapeau de la scène pop française…

Dernière MAJ le 07/10/2015