Biographie de Jim Murple Memorial

Constitué d'une bande de jeunes aficionados de ska, rocksteady, rhythm'n'blues, soul et jazz des années 1950/60, le Jim Murple Memorial prend forme à Montreuil en 1996.

Particulièrement volontaire, le collectif composé d'une dizaine de musiciens établit son propre studio d'enregistrement dans lequel il enregistre ses maquettes, et commence à investir les scènes parisiennes. Il livre ses premiers albums Rhythm'n'Blues Jamaïcain en 1998 et The Story of Jim Murple l'année suivante. Le répertoire du groupe essentiellement constitué de reprises intègre peu à peu des classiques de la chanson française et des compositions originales. En 2001 sort le live Play the Roots, suivi de Let's Spend Some Love en 2003, marqué par le décès du contrebassiste Fabrice Lombardo dont c'est le dernier enregistrement.

Malgré ce deuil et plusieurs changements de personnel, le groupe formé par Nanou (chant et trompette) et son frère Romain Dallaine (guitare acoustique, puis batterie) continue de délivrer en concert et en festival comme c'est le cas aux Vieilles Charrues en 2004, à Dour (Belgique) en 2005 à l'époque de Fine'N'Yellow, ou par la suite au Printemps de Bourges ou à Solidays lors de la parution de Put Things Right ! (2007).

En 2008, le Memorial fête ses dix ans d'activité par la compilation Spapadoo-Hey ! Spadoo-Ho ! uniquement disponible en vinyle. Le groupe actuellement composé de sept membres sort A La Recherche d'Un Son Perdu en avril 2010.

Dernière MAJ le 31/07/2015