Biographie de Jean-Michel Rivat

Musicien, il signe un contrat d'interprète chez Odéon. Il y fait la connaissance de Joe Dassin. Jean-Michel abandonne sa vocation de chanteur pour se consacrer uniquement à celle de parolier au service de son nouvel ami.


Les Daltons

Les tubes s'enchaînent : « Excuse Me Lady », « Bip Bip », « Siffler sur la colline ». En collaboration avec Frank Thomas, il écrit aussi pour France Gall (« Bébé requin »), Sylvie Vartan (« Deux Minutes trente-cinq de bonheur »), Hugues Aufray, Hervé Vilard, Stone et Charden et encore Joe Dassin (« Les Daltons », « La Bande à Bonnot »).

Tu me fais planer

En 1972, il se met au service de Michel Delpech : « les Divorcés », « Quant j'étais chanteur », « Tu me fais planer », . Devenu producteur dans les années 80, il lance la chanteuse Desireless (alias Claudie Fritsch-Mentrop) et son grand tube : « Voyage, voyage ».

Voyage collectif

A travers ses titres, Jean-Michel Rivat est présent dans l'inconscient collectif de trois générations de français. Son oeuvre sensible, ses mots justes, lui donnent droit à l'appelation de pourvoyeur officiel de bonheur. Avec lui la chanson populaire peut se parer d'élégance sans être prude ni rougir.

Dernière MAJ le 31/07/2015