Biographie de Overhead

Auteur, compositeur, multi instrumentiste (principalement guitariste), chanteur et producteur, Nicolas Leroux met en route le projet Overhead au début du millénaire. Entouré des complices Jean-Claude Kebaili et Christophe Demaret, il peaufine un premier album de chansons rock lorgnant vers le jazz. Paru en 2002 sur le label Naîve, Silent Witness recueille l'approbation de la presse qui le compare aux productions en vogue, de Radiohead à Jay-Jay Johanson.

Encouragé par ce satisfecit, Nicolas Leroux enchaîne sur un deuxième album avec deux nouveaux collaborateurs, Chakib Chambi et Richard Cousin. Ce projet intitulé No Time Between et paru en 2004 est davantage tourné vers les sonorités rock que son prédécesseur. Overhead trouve peu à peu ses marques tandis que son maître d'oeuvre que l'activité de musicien ne nourrit pas continue de travailler dans le bâtiment, se lance dans la peinture et construit son propre home-studio baptisé Mulholland Drive Studio, en hommage évident à David Lynch, dans lequel est produit l'album Fête d'Alexandre Varlet.

Il faut attendre ensuite plusieurs années avant de voir refleurir Overhead. Occupé par ses projets en solo The Fugitive Kind (2008) et Stone Age, Nicolas Leroux réactive le groupe en 2011 avec la sortie des simples « Other Dissidents » et « The Destroyer ». Un nouvel album orienté vers un rock atmosphérique, Death by Monkeys, voit finalement le jour à l'automne 2012 concomitamment à une tournée.

Dernière MAJ le 07/10/2015