Biographie de Manu Larrouy

Manu Larrouy, né il y a une trentaine d'années dans le sud-ouest, arrive à la musique un peu par hasard à l'adolescence lorsqu'il frotte les cordes de guitares acoustique et électrique et s'inscrit au Conservatoire, en ressortant diplômé. Sous ses airs de gars tranquille se cache un jeune homme obstiné et méticuleux prêt à en découdre avec les ficelles du métier.

De rencontres fortuites, notamment avec -M-, en répétitions et concerts en groupe, le Toulousain brosse un premier essai avec l'album Intérieur Bouts D'Ficelle, enregistré en 2003 et resté confidentiel. Peu importe, Manu Larrouy sait attendre que la découverte de ses capacités passe par les festivals des Francofolies ou des Transmusicales de Rennes en 2006 - où il ne pourra se produire puisque ressortant fracturé dans un accident de voiture.

Peu importe la malchance quand on lui propose d'écrire un titre pour Maya Barsony, qui devient le premier single : « La Pompe à diesel ». Dès février 2008, il s'attelle à l'écriture d'un nouvel album avec un titre phare en forme de déclaration de foi, « Mec à la coule ». Soutenu par une maison de disques et Diam's en directrice artistique, le disque est enregistré à Londres avec Mike Pelanconi qui habille les vignettes pop, folk et reggae du chanteur.

Un effet de bouche à oreille vient amplifier le phénomène « Mec à la coule » durant l'automne 2008, faisant de cet hymne anti-revendicatif un manifeste générationnel de la « normal attitude ». Trois ans plus tard, Manu Larrouy effectue revient avec un album teinté d'electro et implorant le retour de l'être aimé. Paru au printemps 2012, Des Mots Durs, Des Mots Doux est produit par l'ex-Innocents Jean-Christophe Urbain.

Dernière MAJ le 31/07/2015