Biographie de Tchéky Karyo

Né à Istanbul (Turquie) le 4 octobre 1953 d'un père chauffeur routier, Baruh Djaki dit « Tchéky » Karyo grandit à Paris. Élève du lycée Arago dans le XIIème arrondissement, il se destine à des études de comptabilité et de gestion avant de se tourner vers l'art dramatique.

Membre de la troupe du Théâtre National de Strasbourg, il commence par jouer des pièces du répertoire classique ou moderne (Kafka, Brecht, Ibsen). En 1981, Tchéky Karyo fait ses débuts au cinéma dans Le Retour de Martin Guerre de Daniel Vigne et enchaîne sur d'autres rôles dans La Balance (1982), Les Nuits de la pleine lune et L'Amour braque (1984) puis Bleu comme l'enfer (1985). En 1988, il décroche le rôle central du film L'Ours de Jean-Jacques Annaud.

Au rythme de deux, trois ou quatre tournages par an, Tchéky Karyo marque le cinéma français des années 1990 par ses interprétations de personnages solides, courageux et aventuriers. En France et à l'international, il tourne notamment dans Nikita (1990), 1492, Christophe Colomb (1992), Crying Freeman, Bad Boys et Golden Eye (1995), Dobermann (1997), Jeanne d'Arc (1999), Le Roi danse (le rôle de Molière, 2000), Blueberry, l'expérience secrète (2002), Un long dimanche de fiançailles (2004), etc. Outre des rôles au cinéma et à la télévision, Tchéky Karyo poursuit une carrière théatrale en jouant par exemple dans La Tectonique des sentiments d'Éric-Emmanuel Schmitt et La Nuit de l'Iguane (Tennessee Williams).

En 2005, Tchéky Karyo opère un virage musical. Acteur dans le clip de « L'avenir est à nous » de Kool Shen (NTM), chanteur sur « Games of Love » de Wenta et invité à chanter en duo avec Marc Lavoine à l'Olympia (« (Sittin' on) the Dock of the Bay » d'Otis Redding), il enregistre son premier album, Ce Lien Qui Nous Unit, paru en 2006 sous le label Mercury, avec le simple « Elle se balance ». Après d'autres apparitions au cinéma, Tchéky Karyo récidive avec l'album Credo paru en décembre 2013 sous une pochette dessinée par Enki Bilal.

Dernière MAJ le 31/07/2015