Biographie de Mathieu Johann Lepresle

Quand Mathieu Johann pousse les portes du château de Dammarie-les Lys pour la Star Academy, le jeune homme à la silhouette longiligne a déjà derrière lui une solide expérience dans le métier. Né Mathieu Lepresle le 4 juin 1980 à Saint-Lô dans la Manche, il développe très tôt un goût pour la musique qui le pousse à tenter sa chance dès qu'il fait une rencontre importante. Alors qu'il n'a que 7 ans, il assiste à un concert de l'artiste belge Julos Beaucarne. Le déclic d'une vie. Le jeune homme part en croisade de radio-crochets en concours. Adolescent, il tente même l'impossible : se faire écrire des chansons par Alain Souchon en lui envoyant une lettre. Il reçoit en retour un message de l'idole qui le conforte dans sa volonté d'être artiste. À 13 ans, il parvient même à animer la libre antenne d'une radio locale : Radio Manche.

En 1996, pour ses 16 ans, Mathieu Johann réalise une première grande étape avec la sortie d'un single financé par son oncle et distribué par sa mère. Les radios locales en font un très bon relais, le jeune artiste vend plus de 1000 exemplaires de ce titre appelé « À fleur de peau ». Après un passage dans Hit Machine, l'émission de M6, le rêve se poursuit avec les premières parties de Gérald de Palmas, Louis Chédid, Philippe Lafontaine et Thomas Fersen. Sur sa lancée, le chanteur fait la connaissance de Pierre Delanoë, parolier des plus grands qui lui présente François Bernheim avec qui il enregistre des maquettes. Un album est prêt mais ne voit pas le jour. Jamais découragé, Mathieu Johann arrive donc à la Star Academy 4, aguerri sur les difficultés du métier. Il finira son parcours en demi-finale notamment grâce à une belle prestation sur « La Valse à 1000 temps » de Brel.

Cette nouvelle exposition médiatique lui permet de faire la tournée Star Ac' sur plus de 100 dates et de sortir différents projets. En 2005, il publie un single à succès « J'te reconnais pas » suivi de « Petit rat, petit loup » en duo avec Lucie Bernardoni, finaliste de la Star Ac' 4. La même année, il sort un livre qui ne passe pas inaperçu La Passion pour seul bagage où il révèle qu'il a été victime de pédophilie dès l'âge de sept ans. Il reverse une partie des droits du livre à l'association La Voix de l'enfant pour laquelle il s'investit sans compter. Ainsi, en 2008, il initie le single à but caritatif « Parle Hugo parle » chanté par une pléiade d'artistes dont Jenifer et Cali pour inciter les victimes d'abus sexuels à témoigner.

Mathieu Johann n'oublie pas pour autant sa carrière. En 2008, il sort son premier « vrai » album, Le Bonheur Ça Fait Mal. Après une période plus calme, il revient en décembre 2011 avec Machine à Rêves. Il apparaît sur la pochette le ventre rond, en homme « enceint ». Le thème de l'enfance ne le quitte plus. En novembre 2012, un nouveau projet au profit de La Voix de l'enfant se réalise. En collaboration avec le site participatif MyMajor Company, Mathieu Johann met en place un double album composé de chansons connues sur l'enfance et de tubes de l'année 2012. Un single inédit « Je reprends ma route » interprété par un collectif d'artistes qui s'appelle désormais Les Voix de L'Enfant réunit encore de nombreux chanteurs dont M Pokora, Yannick Noah et Lorie.

Dernière MAJ le 31/07/2015