Biographie de Alain Klingler

Alain Klingler reste discret sur son passé. Toutefois, cet artiste né à Toulon et marqué par une éducation musicale classique a le sens de la formule. « Je n'aime pas les sentiments tièdes, les gens mous et les gens moites » prévient-il dans « La Froideur ».

Après un premier album Arrêté Pour Vagabondages où l'on devine l'influence de William Sheller, Barbara et de Jean Guidoni, le chanteur revient en 2002 avec Cercle D'Amis. Des proches qui se nomment bossa nova, talk-over électronique ou guitare électrique. L'artiste offre ainsi un univers musical éclectique. L'expérience se poursuit avec No Culture. Cet album publié en 2005 explore diverses contrées. Grâce à la rencontre avec Etienne Dos Santos du groupe Melk, le chanteur réalise un disque électro-pop où l'on croise une chanteuse lyrique.

L'artiste qui s'est produit en France, en Allemagne, en Suisse et au Québec aime sans cesse se renouveler. Avec Etienne Dos Santos, il compose la musique du Projet Replay de Christophe Roussel, un concept autour des messages de répondeur. En 2009, le tandem signe la B.O. de Chroniques d'Ici, livre-disque dont le texte est lu par Arthur H. Inséparable de son complice, Alain Klingler se lance dans un nouvel album. Un Invisible Écrasement est présenté en 2011 comme « le pendant du projet No Culture, prolongement d'un travail centré sur le duo et l'expérimentation de nouvelles esthétiques ». On y trouve des références cinématographiques dont celle de David Lynch et des mélodies sombres. Le disque est suivi d'un spectacle créé au Ciel à Grenoble.

Comme un pied de nez à ses camarades de la nouvelle scène française, le chanteur revient en 2012 avec J'Étais Là / Avant. Un faux best of où il joue seul au piano des titres réorchestrés, des inédits et une reprise de « Sépulture », poème de Baudelaire mis en musique par Léo Ferré. D'avril à juin 2012, Alain Klingler se produit sur la scène des Déchargeurs à Paris.

Dernière MAJ le 07/10/2015