Biographie de Lambert Wilson

Fils du grand comédien et metteur en scène Georges Wilson, Lambert Wilson est né le 3 août 1958 à Neuilly-sur-Seine.

S'il choisit tôt de prolonger l'activité familiale en empruntant les chemins de la comédie, l'étudiant en art dramatique développe une égale passion pour le chant qu'il assouvit dans un premier album consacré à la comédie musicale, Musicals, en 1988. Peu après, entouré de l'Orchestre Philarmonique de Monte-Carlo dirigé par l'Américain John McGlinn, le chanteur dilettante à la voix de baryton délivre le spectacle Lambert Wilson Chante au Casino de Paris.

En 1996, l'album Démons et Merveilles explore le répertoire des chansons de films français, incluant « Le Tourbillon » de Rezvani ou « Les Feuilles mortes ». Occupé par les tournages et pièces de théâtre, Lambert Wilson ne délaisse pas la chanson pour autant. L'art lyrique le tente, il interprète le premier rôle dans Le Martyre de Saint-Sébastien joué de l'Opéra de Vienne (Autriche) à la Scala de Milan et au Théâtre des Champs-Elysées. En 2005, c'est dans Peer Gynt, pièce d'Henrik Ibsen mise en musique par Edvard Grieg qu'il s'illustre.

La même année, le spectacle Nuit américaine revisite les oeuvres de compositeurs américains du XXe siècle comme Aaron Copland, Kurt Weill ou Cole Porter. Fin 2006, il joue et chante dans le Candide de Leonard Bernstein au Théâtre du Châtelet à Paris.

La chanson populaire n'est pas en reste. En octobre 2007, il publie un recueil de chansons intimes, le premier personnel, baptisé Loin. L'album semi-autobiographique comprend des paroles de Christophe Mali, du groupe Tryo (« Enfants de la balle »), Marc Estève et Boris Bergman. Trois ans plus tard, il étend son registre avec le film Des hommes et des dieux, dont il interprète, outre le rôle principal, des textes dits et chantés sur la bande originale. En 2016, en crooner, il reprend à travers l'album Wilson Chante Montand dix-sept chansons interprétées jadis par l'acteur et chanteur, jouées et arrangées par Bruno Fontaine avec Paul Meyer (clarinette), Henri Demarquette (violoncelle), le Quatuor Hermès et le Macedonian Radio Symphonic Orchestra.

Dernière MAJ le 12/02/2016