Biographie de Gilles Servat

Né le 1er février 1945 à Tarbes (Hautes-Pyrénées), Gilles Servat est d'origine nantaise par ses parents. Il passe son enfance à Cholet (Maine-et-Loire) et effectue ses études supérieures à l'école des Beaux-Arts d'Angers (Maine-et-Loire). C'est lors d'un séjour en 1969 sur l'île de Groix (Morbihan) que Gilles Servat prend conscience de sa celtitude. Gilles Servat s'intéresse alors au renouveau de la musique celtique incarné par Alan Stivell ou Glenmor.

Gilles Servat part ensuite à Paris comme fonctionnaire aux PTT, tout en commençant à composer. Il lâche finalement les Postes Télégraphes et Téléphones pour les aléas d'une vie d'artiste. Gilles Servat se produit durant deux ans au bar le Ti Joss, lieu de rendez-vous des Bretons de Paris. Il séduit son auditoire en particulier avec la chanson « La Blanche hermine » et sort en 1972 l'album La Blanche Hermine. Ce premier 33 tours devient disque d'or et lance la carrière de Gilles Servat.

Entre poésie et militantisme, Gilles Servat colle bien à la tonalité des années soixante-dix, marquées par une naïveté baba-cool pleine de bons sentiments.  Ki Du (1973), L'Hirondelle (1974), La Liberté Brille dans la Nuit (1975), LePouvoir des Mots (1976), Chantezla Vie, l'Amour, et la Mort (1977) jalonnent une décennie où Gilles Servat enchaîne albums et concerts. Les années quatre-vingt sont moins trépidantes, mais tout de même marquées par Mad in Sérénité qui rafle en 1988 le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros et celui du Conseil Régional de Bretagne.

A partir de 1993, Gilles Servat se consacre aux côtés de Dan Ar Braz au projet l'Héritage des Celtes dont le but est de faire connaître les multiples facettes de la musique celtique. Gilles Servat participe aux quatre albums de l'Héritage des Celtes et aux tournées qui en découlent. Il est présent en 1999 au grand concert donné à Bercy par l'Héritage des Celtes rejoint pour l'occasion par Armens, Tri Yann, Alan Stivell. Sur les Quais de Dublin en 1996 marque une volonté de rencontre avec les artistes irlandais, toujours dans l'optique d'un syncrétisme de la musique celte.

Forcément marqué par le naufrage du pétrolier Erika au large de la Bretagne en 1999, Gilles Servat sort en 2000 Comme Je Voudrai ! où il fait part de son indignation. A l'occasion de ses trente-cinq ans de carrière, Gilles Servat sort en 2006 l'enregistrement en public Je Vous Emporte dans Mon Coeur, dont les trente-six titres ont été choisis par son public. Gilles Servat renouvelle ses engagements de toujours en 2011 avec Ailes et Îles, chanté en breton, français, et asturien.

Dernière MAJ le 31/07/2015