Olive & Moi

Ces dernières années ont vu une inflation de ces trentenaires (ou avoisinants) qui proposent des chansons modestes, qui sentent souvent l’encaustique et le plat mijoté. Une nostalgie certaine d’une enfance et d’une adolescence, souvent sise en province, dans des milieux sociaux favorisés juste ce qu’il faut. On y a écouté du rock, de la new wave, mais pas seulement. La maison recelait forcément quelques albums de cette chanson française de référence, qui de Barbara à Nougaro, de Ferré à Brel, montrait comment l’on peut tourner des mélodies autour d’une écriture savante, pour en faire des œuvres d’art populaires.

Olivier le puriste

Olivier Costes a comme tant d’autres connu ce destin, qui l’amène à embrasser le métier, au moment où il se porte mal, et aux environs de l’âge canonique, pour un débutant, de quarante ans. Les références qu’il cite sont un peu plus spécifiques : Boby Lapointe, le tricoteur de syllabes des fift… Lire la suite

Dernière MAJ le 31/07/2015

Photos de Olive & Moi