Biographie de Kaolin

C'est au coeur de l'Hexagone, à Montluçon, dans l'Allier, que se forme Kaolin en 1999.

Le groupe formé par les frères Cantillon, Guillaume (chant, guitare) et Julien (guitare) se compose également de Ludwig Martins (guitare, chant), Vivien Bouchet (basse) et Olivier Valty (batterie). Kaolin a beau puiser son inspiration dans la scène grunge et le post-rock américain, il privilégie des textes en français dans les deux EP six-titres autoproduits Premiers Moments paru en 1999 et Bienvenue Dans Les Criques fin 2001.

Dès ses débuts, Kaolin bénéficie d'une bonne réputation scénique due à ses premières parties de Muse ou JJ72. Au printemps 2002, le premier album Allez, produit par Les Valentins, sort sur le label Rosebud, affilié à Barclay. Ce premier exercice entre pop atmosphérique et rock saturé retient l'attention du public spécialisé.

En février 2004, le groupe de Montluçon frappe à nouveau les esprits avec son deuxième album De Retour Dans Nos Criques. Kaolin possède son propre style, en marge des grands aînés Noir Désir ou du bouillonnant Dionysos. L'album propose un rock sophistiqué et sans maniérisme, porté par le chant ondoyant de Guillaume Cantillon.

Les bonnes critiques ne suffisent cependant pas à reconduire le contrat de Kaolin qui change de label. Le troisième opus Mélanger Les Couleurs, publié par la structure At(home) en septembre 2006, oriente le groupe vers un son plus folk rock. Le très acoustique « Partons vite » devient un hit radio à la surprise de tous. C'est à ce moment, en pleine ascension, que Kaolin décide de faire une pause. Guillaume Cantillon est occupé par l'écriture de son premier album solo Des Ballons Rouges et la tournée qui suit.

Alors que l'affaire semble entendue et Kaolin dissous, la formation annonce son retour en 2010 par un EP trois titres en juillet, suivi de l'album Kaolin à l'automne. Ce quatrième disque ne rencontre qu'un succès mitigé et ne passe pas plus de quatre semaines dans les charts. Kaolin sort trois ans plus tard Un Souffle Sur la Roche avec une production soignée signée Edith Fambuena.

Dernière MAJ le 07/10/2015