Fredericks Goldman Jones

Parenthèse en groupe après les nombreux succès de Jean-Jacques Goldman en solo (six années séparent « Il suffira d'un signe » de « Là-bas »), l'épisode Fredericks Goldman Jones est le fruit d'un virage artistique tourné vers ses proches collaborateurs.

Pour mener son projet à bien, J. J. Goldman recrute la choriste Carole Fredericks, présente sur le dernier album Entre Gris Clair et Gris Foncé, et le guitariste d'origine galloise Michael Jones, un ancien de Thaï Phong avec qui il a gardé le contact et l'a accompagné sur « Je te donne ». Une cohésion naturelle ressort des premières répétitions en studio où le trio partage voix et instruments à partie égale.

Le nom Fredericks Goldman Jones, cité par ordre alphabétique, s'impose et devient le titre du premier album diffusé en novembre 1990. L'album atteint rapidement les deux millions d'exemplaires vendus grâce aux succès des quatre singles « Nuit »… Lire la suite

Dernière MAJ le 31/07/2015

Photos de Fredericks Goldman Jones