Mickey 3D

À part Bernard Lavilliers, Saint-Etienne n'est guère connue pour sa production de chanteurs ou d'artistes musiciens rencontrant une célébrité nationale. Evoluant tout d'abord sous le patronyme de 3Dk, le groupe s'articule autour du pivot central que constitue le guitariste et compositeur Mickaël Furnon. Amateur de rock, biberonné à la new wave de The Cure, attiré par les expériences punk, ce dernier, tout en restant fidèle à sa formation, n'en tente pas moins parallèlement des expériences solos qui se traduisent par l'enregistrement de démos solo qui lui permettent de sortir du strict cadre de 3Dk, laissant, par exemple, davantage de place aux synthétiseurs ou aux instruments électroniques.

C'est sous l'appellation de Mickey 3D que Mickaël Furnon - dont Mickey est d'ores et déjà le surnom - labellise ses compositions personnelles. En 1997, le batteur du groupe stéphanois NopoJam, auquel Furnon collabore également par ailleurs, rejoint ce dernier pour l'assister dans son travail, mettant ses compétences de bassiste et de batteur au service de l'enregistrement d'une troisième démo.

Un premier label local accepte de signer quelques morcea… Lire la suite

Dernière MAJ le 22/03/2016